Skip to main content

Poignée d’amour

À ce moment, je suis à nue et épurée. Le soleil se reflète sur mon kaléidoscope. Maintenant je vois.

Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop

Détail(s) et inspiration(s):

  1. En février 2017 j’avais eut cette idée d’une petite personne étant une source d’eau. Je trouvais l’idée mignonne et les essais de couleurs que j’avais fait en y pensant rendait bien. J’avais donc glissé le croquis dans ma liste d’illustration à faire un jour. Et ce jour est arrivée.
  2. La première étape a été de refaire le croquis, mais avec une anatomie correcte, ce coup-ci. J’ai pas mal galérer à faire le torse et les bras. Sérieusement, les seins c’est surfait.
  3. J’ai ensuite reprit les couleurs et grossièrement colorié l’illustration. J’ai avec un énorme brush bloqué certaines ombres. Avec ça on avait une bonne vision de l’illustration.
  4. Le début de la peinture ! Ma première envie a été de peindre l’eau du fonds, pour ça j’ai mélangé divers teintes de bleus, puis avec un brush ovale très aplatis je suis venue avec un bleu plus clair créer un effet de vaguelette.
  5. Rajout de prisme de lumière avec un brush losange et divers effets d’opacités vive.
  6. J’ai refait les deux étapes précédentes avec l’eau dans les mains géantes.
    Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP
  7. Ce fut ensuite au tour de la peinture des mains. J’ai utilisé ma méthode habituelle : prendre un gros brush en opacité réduite, faire le gros des ombres et mise en volume, on lisse avec le doigt, on détail avec un brush plus petit en opacité réduite et on répète jusqu’à ce que le résultat me plaise.
    Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP
  8. J’ai peint aussi à ce moment là les ongles, tant que j’y étais et rajouté des effets dans l’eau de la main. La chute d’eau se pare d’écume, l’eau coulant le long des poignets devient moins opaque.
  9. J’ai rajouté un rebord le long de l’eau dans la main et rajouté quelques prismes de lumière également, créant ainsi quelques reflets sur les personnages.
    Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP
  10. Continuation de la peinture des mains et finition. J’ai rougis les extrémités et rajouté une légère texture en plus.
  11. J’ai ensuite peint la peau de la petite-personne en utilisant la même méthode. J’ai bien galérer sur les proportions du visage, étrangement. L’anatomie humaine c’est pas mon dada (c’est le cas de le dire) et comme j’utilise pas correctement mes références … ça a demandé pas mal de tatillonnage, mais j’y suis arrivée !
  12. En opacité réduite j’ai peint quasi un à un les cheveux.
    Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP
  13. J’ai ensuite rajouté des ailes, parce qu’on m’a suggérer l’idée pendant un live et j’ai trouvé que ça collait parfaitement à l’idée que je me faisais de la petite personne.

Tu t’y retrouves dans tes brouillons ?

Oui.

Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP

Sérieusement, oui-oui.
Quand j’ai une idée je m’arrange toujours pour très rapidement dessiné ce que j’ai en tête. C’est systématiquement bancale, ça ressemble pas à grand chose, mais l’idée est de garder sous la main ce que je veux faire et rapidement figer ce que j’ai en tête. On pourrait dire que c’est un thumbnail, sauf que je fais pas de recherche et balance comme je l’entends sur le papier. ça donne un côté vraiment cradingue, mais l’important est que je m’y retrouve.

Si cette illustration vous intéresse, sachez que vous pouvez acheter un tirage pour chez-vous sur ma boutique :p.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.