Skip to main content

Comme une larme dans la pluie

Entends le bruit des millions de luttes dans l’immensité. Regarde le ciel : nous sommes si peu et si éloigné, les yeux pleins d’étoiles élargit par les souvenirs.

Illustration à l'encre de chine de Charlotte, représentant un pegase au dessus d'eau dans la nuit

Détails techniques

Matériel(s) : crayon aquarellable, encre de chine, gelpen blanc
Temps : ~2 heures

Détail(s) et inspiration(s):

  1. Dans le train je m’occupais en dessinant ce qui me passait dans l’esprit sans trop me soucier du résultat quand ce croquis est ressortie. Il m’a tout de suite plu et je l’ai donc gardé sagement sous le coude, attendant le bon moment.
    Croquis préparatoire par Scotis d'un pégase
  2. Ce moment est arrivé deux ou trois jours plus tard. Avec mon crayon aquarellable jaune j’ai redessiner le pégase sur une feuille de papier.
  3. A l’aide de mon éternel pinceau et à de l’encre de chine (sérieusement, je l’ai depuis le collège) j’ai fait le lineart du sujet.
  4. Avant de tracer l’horizon et de réaliser la forêt. Jusque-là, pas de soucis, il s’agit d’utiliser mon pinceau de façon à dessiner le contour et remplir.
  5. Avec l’eau, ça se complique. Je suis nulle en texture, j’en fais jamais et encore moins comme ça de tête sans modèle et directement à l’encre de chine (j’aime les challenges des fois). Ma technique a été de faire plein de petits traits en écrasant bien le pinceau. C’est ça qui donne ce motif si particulier. Contre toute attente, ça rends pas mal !
  6. Avec un gelpen blanc, j’ai rajouté des vaguelettes autour du sabot.
    Illustration en cours de réalisation d'un pegase à l'encre de chine
  7. Est ensuite venue le temps de faire le ciel. Je voulais un dégradé fluide … j’ai pas réussis. Le résultat reste rigolo ceci dit et finalement, ça colle à la texture de l’eau. J’ai simplement écrasé mon pinceau en haut de la feuille et laisser descendre le pinceau. En cours de route, j’avais plus d’encre cependant, c’est pour ça que la partie gauche de l’illustration est plus clair.
  8. Avec un gelpen je suis venue rajouter des ch’tiotes n’étoiles et une lune.

Alors, cette histoire de texture ?

Eh bah … Je sais que pour le prochain Inktober j’ai de quoi travailler ahah.

Sérieusement, ça serait bien que j’apprenne à faire autre chose que des aplats simple en illustration traditionnel. Je commence à explorer mes limites de façon bien sympa, il serait temps que j’en apprenne plus pour me faire encore plus plaisir !

C’est très rare que je fasse des illustrations en noir et blanc, en plus. C’était agréable de changer autant de technique que de façon de procéder. C’est à refaire, clairement.


Viper (Celsia°Lunatik)

J’ai le cœur comme du chewing-gum : tu me gouttes et je te colle. – Les Brigittes

Viper, OC de Celsia°Lunatik, peint à l'aquarelle et encre de chine par Charlotte
Viper, OC de Celsia°Lunatik

Détails techniques

Matériel(s) : Encre de chine et aquarelle
Temps : ~2 heures

Détail(s) et inspiration(s):

  1. Avec Celsia°Lunatik, on avait décidé de faire un échange de dessin : je lui dessinais son OC Viper, elle me dessinait Encre. La première étape a donc été comme tout dessin de faire le brouillon, au crayon de papier ce coup-ci.
  2. A l’aide d’un pinceau et de l’encre de chine, j’ai réalisé le lineart.
    WIP - Lineart de Viper, par Scotis
  3. Armée d’un autre pinceau, d’eau et de mon aquarelle, est venu l’étape la plus coloré : celle de la peinture !

Alors, cette échange ?

J’adore les couleurs de Viper, on va pas se mentir. C’est ça qui m’a accroché l’œil et donné envie de la dessiner, c’était un projet pour  » un jour, peut-être « , cet échange m’a donc donné une bonne excuse de me faire plaisir !
Je trouve le charadesign du personnage intéressant, surtout au niveau des cheveux : déjà, le dégradé est intéressant, mais surtout, le changement de texture entre les pointes et les racines est intéressant.
La tenue a été inventé sur le vif. Je voulais un T-shirt difforme, mais féminin, comme le personnage avait déjà l’habitude de porter. Pour le short, je voulais rester dans le bleu et comme les ouvertures du T-shirt s’y prêtait bien, je suis partie sur un short, avec de la dentelle parce que je voulais rester sur une idée d’ouverture et de féminité. Cela reste discret, mais un élément important quand même (et croyez-moi, faire ça au pinceau a été rigolo).

Pour retrouver Celsia°Lunatik, voilà son Twitter ainsi que son DeviantArt. Faites-lui coucou de ma part !

 


Scraps du mois d’avril 2018

Coucou tout le monde !

Beaucoup d’essai en traditionnel ce mois-ci. J’ai pas mal expérimenté avec l’encre de chine notamment et tenter d’utiliser du surligneurs.

Pour l’occasion, je me suis achetée de nouveaux pinceaux à réservoir, pour faire des mélanges d’encre de chine déjà diluer à l’eau, ça m’évite de revoir les dilutions à chaque fois et c’est sympa à transporter.

Rappel : Scrap signifie bout, morceau, mais aussi reste. Scrap paper est un papier de brouillon. J’utilise ce terme pour englober tous mes essais et trucs pas finis. Les scraps du mois ont pour vocation de montrer les morceaux de réalisations pas finis. Parce qu’on ne progresse pas en ne faisant que des choses super léchées.

Pensez à survoler les images avec votre souris pour voir la description de l’image ou à cliquer dessus pour voir en grand.

Dessin, croquis et gribouillage du mois d'avril

Screenshots du mois d'avril

Conclusion du mois

Petit mois tranquillou-bilou.

J’ai eut pas mal eut d’idée d’illustration que je n’ai pas mit ici car je compte les réaliser et ces WIPs seront dans l’article présentant la version finale.
En fait, ça a été un mois où j’ai pas mal finaliser d’illustration complète, il faut juste que j’écrive et poste les articles relatifs ahah.

Et vous alors, vous avez été productive en avril ?

Si vous voulez voir tout au long du mois ce que je fais, n’oubliez pas de me suivre sur Twitter.


Poignée d’amour

À ce moment, je suis à nue et épurée. Le soleil se reflète sur mon kaléidoscope. Maintenant je vois.

Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop

Détail(s) et inspiration(s):

  1. En février 2017 j’avais eut cette idée d’une petite personne étant une source d’eau. Je trouvais l’idée mignonne et les essais de couleurs que j’avais fait en y pensant rendait bien. J’avais donc glissé le croquis dans ma liste d’illustration à faire un jour. Et ce jour est arrivée.
  2. La première étape a été de refaire le croquis, mais avec une anatomie correcte, ce coup-ci. J’ai pas mal galérer à faire le torse et les bras. Sérieusement, les seins c’est surfait.
  3. J’ai ensuite reprit les couleurs et grossièrement colorié l’illustration. J’ai avec un énorme brush bloqué certaines ombres. Avec ça on avait une bonne vision de l’illustration.
  4. Le début de la peinture ! Ma première envie a été de peindre l’eau du fonds, pour ça j’ai mélangé divers teintes de bleus, puis avec un brush ovale très aplatis je suis venue avec un bleu plus clair créer un effet de vaguelette.
  5. Rajout de prisme de lumière avec un brush losange et divers effets d’opacités vive.
  6. J’ai refait les deux étapes précédentes avec l’eau dans les mains géantes.
    Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP
  7. Ce fut ensuite au tour de la peinture des mains. J’ai utilisé ma méthode habituelle : prendre un gros brush en opacité réduite, faire le gros des ombres et mise en volume, on lisse avec le doigt, on détail avec un brush plus petit en opacité réduite et on répète jusqu’à ce que le résultat me plaise.
    Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP
  8. J’ai peint aussi à ce moment là les ongles, tant que j’y étais et rajouté des effets dans l’eau de la main. La chute d’eau se pare d’écume, l’eau coulant le long des poignets devient moins opaque.
  9. J’ai rajouté un rebord le long de l’eau dans la main et rajouté quelques prismes de lumière également, créant ainsi quelques reflets sur les personnages.
    Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP
  10. Continuation de la peinture des mains et finition. J’ai rougis les extrémités et rajouté une légère texture en plus.
  11. J’ai ensuite peint la peau de la petite-personne en utilisant la même méthode. J’ai bien galérer sur les proportions du visage, étrangement. L’anatomie humaine c’est pas mon dada (c’est le cas de le dire) et comme j’utilise pas correctement mes références … ça a demandé pas mal de tatillonnage, mais j’y suis arrivée !
  12. En opacité réduite j’ai peint quasi un à un les cheveux.
    Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP
  13. J’ai ensuite rajouté des ailes, parce qu’on m’a suggérer l’idée pendant un live et j’ai trouvé que ça collait parfaitement à l’idée que je me faisais de la petite personne.

Tu t’y retrouves dans tes brouillons ?

Oui.

Fée aqueuse endormit dans les mains d'un humain, illustration numérique par Scotis WIP

Sérieusement, oui-oui.
Quand j’ai une idée je m’arrange toujours pour très rapidement dessiné ce que j’ai en tête. C’est systématiquement bancale, ça ressemble pas à grand chose, mais l’idée est de garder sous la main ce que je veux faire et rapidement figer ce que j’ai en tête. On pourrait dire que c’est un thumbnail, sauf que je fais pas de recherche et balance comme je l’entends sur le papier. ça donne un côté vraiment cradingue, mais l’important est que je m’y retrouve.

Si cette illustration vous intéresse, sachez que vous pouvez acheter un tirage pour chez-vous sur ma boutique :p.

Je n’ai plus d’ectoplasme

Fait vite pour me dire ce que tu as à me dire : je n’ai pratiquement plus d’ectoplasme et je dois m’en aller vers des horizons nouveaux.

Cheval zombie ensanglanté alezan, aquarelle par Scotis

Détails techniques

Matériel(s) : crayon aquarellable, Encre de chine, aquarelle et gelpen

Détail(s) et inspiration(s):

  1. Au crayon aquarellable j’ai rapidement dessiné la forme globale de mon cheval
  2. Toujours avec ce crayon, j’ai dessiné les ossements avec référence et les autres détails de muscles sans référence (oui, je dessine du gore sans avoir l’estomac pour le supporter, bye-bye la logique)
  3. Une fois mon croquis qui me semblait sympa j’ai fait le line avec mon pinceau à encre de chine
  4. Les fibres des muscles ont été fait avec un stylo noir afin d’avoir toujours la même finesse
  5. J’ai ensuite attendue quelques minutes que l’encre sèche pour gommer le crayon aquarelle et ne laisser que l’encre
  6. Première sous-couche de rouge pour les endroits ensanglanter ainsi que du vert à certains endroits (même si on ne le voit plus une fois l’illustration finie)
  7. L’alezan du cheval a ensuite était peint, avec différente teinte pour les extrémités et les sabots
  8. Avec de l’aquarelle rouge, j’ai reprit certaines zones précédemment peintes en rouge pour les faire ressortir
  9. Une fois le tout sec, j’ai mouillée mes crayons aquarelles vert et rouge et ai reprit certain détails ici et là (surtout les côtes et membres osseux)
  10. Avec mon gelpen blanc j’ai rajouté des détails dans l’oeil et tada !

Comme ça tu mélange poney et gore ?

Oui, des fois j’ai des associations bien étrange … Je voulais me tenter à du gore, sans que ça soit trop écœurant (vu que je reste une petite nature). Au début, j’voulais tenter du pastel-gore, mais je sais pas, j’ai pas osé ? Enfin, si, j’ai bien osé sur des croquis, mais ça me plaisait pas. Du coup, j’ai finit avec un mélange pastel-gore ressemblant à mon style habituelle.
C’est pas fait pour être réaliste, c’est clair.

Même si le thème est pas joyeux, j’me suis vraiment éclatée sur cette illustration ! J’ai joué avec des textures que je tente pas autrement, que ça soit pour le line ou l’aquarelle en elle-même. J’avais jamais tenté d’utiliser telle quel les crayons aquarellables, aussi.

Bémol ?
Autant sur le coup j’ai vraiment apprécié de faire cette illu’, autant dès que mon moral remonte, je supporte plus de la voir … Du coup je l’ai rapidement rangé, en fait … Alors que j’suis méga-fière du travail sur le line-art !
J’suis assez lunatique sur les sujets que je traite pour moi-même ahah.

Si jamais le gore avec des chevaux c’est votre kiffe, je vous recommende d’aller voir la galerie de RuffyHeiko, une coupine qui en fait (et bien mieux que moi). Voilà une des œuvres qui m’a indirectement inspiré, d’ailleurs.

Mes OCs

Envie de découvrir mes personnages, leurs relations et leurs univers ? Je les ai regroupés ici !

Leur monde

Vivant dans les tréfonds d’une forêt normande, leur monde est en réalité une poche de réalité alternative les cachant des hommes et du monde moderne. Les passages entre les deux réalités est possible pour de nombreux animaux, bien que seul Encre sache le fonctionnement exact de la Bulle.

Cette Bulle protège ses occupants et permet à de nombreux phénomènes paranormaux ou magiques d’exister.

Au centre exact de la Bulle se trouve le Refuge d’Encre. Il s’agit d’une clairière avec l’arbre-maison d’Encre.

Alekiss

Âge : 13 ans

Robe : Overo splash alezan sooty

Lieu de résidence : Refuge d’Encre

Occupations : Faire des potions, récolter et s’occuper des plantes, apprendre d’Encre

Métiers : Apprentie d’Encre et échange de services avec les animaux de la forêt (potions et/ou soins)

Talents : Faire des potions avec des couleurs pétantes (mais inutile)

Caractère :
Pimpante et enfantine, c’est un moulin à parole toujours ravie de tout découvrir du monde. Au fond, elle est studieuse et douée avec les potions, mais elle préfère faire des blagues avec. Il n’y a que seul avec Encre qu’elle se laisse aller et exprime ses doutes et ses démons, qui sont très nombreux car elle n’a aucune confiance en elle.

Enfance :
Alekiss est née dans le Refuge d’Encre d’une jument de trait (Emeline). Cette dernière vient d’une ferme et du monde humain, elle avait fait un saut dans le pré d’à côté. Délaissée par son propriétaire, car pleine et donc incapable de travailler, elle décida d’aller s’aventurer dans la forêt pour aller demander l’aide d’un magicien dont parfois les animaux parlent. Elle s’enfuit loin des hommes et réussis à entrer dans la bulle. Alors que la mort l’attire doucement, Encre la croise et l’aide à finir sa mise à bas.Emeline a fait promettre à Encre de s’occuper d’Alekiss et d’en faire une bonne jument sauvage. Encre promet, sans savoir quoi faire du poulain. C’est une harde de cerfs qui finalement lui apportera la solution. Avec leur aide, elle remet la jument près de la clôture en dehors de la bulle et l’une des biches ayant perdu son petit devient la nourrice de la pouliche nommée Alekiss. 
C’est comme ça qu’Alekiss a grandit avec deux mamans adoptives (Rowena la biche et Encre) et entre deux mondes (la harde de cerf et le Refuge d’Encre).
 
Vers ses 1 an et son sevrage, elle quitte la harde de cerfs pour venir vivre dans la maison d’Encre.
 Elle commence alors à jardiner et à apprécier les plantes. 
Vers ses 3 ans, elle devient officiellement l’apprentie d’Encre qui plaisir à lui apprendre tout ce qu’elle sait.

Relations :
Emeline – Mère qu’elle n’a jamais connu.
Encre – Maman d’adoption et mentor, c’est un modèle dans la vie d’Alekiss. Elle l’adore, mais la respecte.
Rowena – Mère laitière d’adoption. Elles s’entendent à merveille et s’adore mutuellement. Alekiss adore voir tous les ans ses petit-e-s frères et sœurs d’adoptions naître.
Luan, Gauvain, Elouan, Cédric – Frères et sœurs d’adoptions. Luan étant son aîné.
Le troupeau de Rowena – Devenu proche d’Alekiss, il revient régulièrement la voir.
Soda – Ami proche qui passe la voir de façon régulière.

Autres informations : Elle est capable de produire des show magiques de lumière, inutile, mais jolie. C’est la seule forme de magie qu’elle est capable de produire.

 

Encre

Âge : ≈ 600 ans

Lieu de résidence : Refuge d’Encre

Occupations : Apprendre plus de la nature et s’occuper de son jardin

Métiers : Soigner les animaux de la Bulle (et parfois ceux des hommes qui viennent à elle)

Talents : Création de baumes et pâtes de soins

Caractère : Lunatique et réservé, elle a bon fonds et adore aider les autres, mais elle n’est pas toujours socialement apte. En générale, elle préfère ne dire que le stricte nécessaire et rester dans son coin en bougonnant ce qu’elle fait ou pense, sans que ça n’ait vraiment de sens pour quelqu’un d’autre qu’elle. La seule personne avec qui elle s’entends et ne se lasse jamais est Alekiss avec qui elle adore discuter de milles choses à la fois, mais aussi la bichoner.

Enfance :
Née dans une fratrie de cinq au 15ème siècle dans une ferme de compagne. Toute la colonie de rats s’est vite rendue compte que quelque chose cloché avec Encre : bien que malingre, rien ne semblait la toucher, ni le froid, ni les blessures. Mit de côté par la colonie et sa famille à cause de ses aptitudes, elle finit par quitter la colonie dès son sevrage.
Seule face au monde, elle se rendit bien compte qu’elle n’avait pas juste une meilleure constitution de ses congénères : elle semblait immortelle.
Encre connu donc la Renaissance, le beau siècle, les grandes découvertes, le début de la science moderne, les lumières et beaucoup trop d’informations pour son cerveau de rongeur qui apprit cependant au fil du temps. A force de balade ici et là, plus grand chose ne lui fait peur et elle apprit au contact des hommes à lire. Elle vécu une vie d’homme avec un alchimiste pendant la renaissance. De là, elle apprit la plupart de son savoir actuel et trouva enfin sa place dans l’univers : soigner les animaux n’ayant pas accès aux hommes. Une fois l’alchimiste mort, elle s’installa dans une forêt.
Ce n’est qu’aux environs de ses 400 ans qu’elle se rendit compte qu’elle était capable de magie et plus exactement de modifier l’espace-temps à sa guise sur un périmètre donnée autour d’elle. C’est là que l’idée d’une Bulle d’univers alternatif lui est venu et que le Refuge fut crée.
Encre ne comprends pas toujours pourquoi elle est immortelle ni ce qu’elle fait quand il s’agit de magie, mais elle fait de son mieux pour servir les autres.

Relations :
Alekiss – Fille adoptive et de cœur. Elle tente de lui apprendre tout ce qu’elle sait.
Troupeau de cerfs – Ils sont trop nombreux et parlent trop, mais ils sont une occurrence régulière dans sa vie et au fond, elle les apprécie.
Soda – Il est têtue et trop souvent à son gout dans ses pattes, mais il a un bon fonds alors Encre le tolère.
Fortune – Une vieille amie.

Autres informations :
Encre est immortelle, rien ne peut la tuer, ni le temps, ni les blessures mortelles, ni les poisons. Elle peut manipuler à souhait l’espace-temps ainsi que pratiquer de la magie.

 

Rowena

Âge : 17 ans

Lieu de résidence : Forêt dans la bulle

Caractère : Mère de substitution pour tous, elle est toujours en train de s’occuper des autres à la limite d’en être étouffante.

Relations :
Klervi et Janig – Meilleures amies
Corentin et Douglas – Compagnons
Luan, Gauvain, Elouan, Cédric : Enfants biologiques
Alekiss – Enfant adoptive

 

La harde de cerf

Janig – Soeur de Klervi

Klervi – Soeur de Janig

Luan – Fille de Rowena et Corentin

Jennifer – Fille de Janig et Corentin

Gael – Fils de Klervi et Corentin

Erin – Fille de Janig et Corentin

Gauvain – Fils de Rowena et Corentin

Gwendal – Fils de Klervi et Corentin

Corentin 

Douglas

Elouan – Fils de Rowena et Corentin

Brendan – Fils de Janig et Corentin

Gladys – Fille de Klervi et Corentin

Cédric – Fils de Rowena et Douglas

Bryan – Fils de Janig et Douglas

Duncan – Fils de Klervi et Douglas

Logan – Fils de Luan et Douglas

Azel – Fille de Jennifer et Douglas

Enora – Fille d’Erin et Douglas

Sodas

Âge : 17 ans

Robe : Alezan (hétérozygote flaxen)

Lieu de résidence : Forêt (rôdeur)

Caractère :
Sodas apprécie de finir ce qu’il a commencé. Quand il a une idée en tête, il fera tout pour obtenir ce qu’il désire (que ce soit de manger une pomme ou aider son prochain).
Parfois son entêtement lui joue des tours et le fait tomber dans des situations peu agréable. La plupart du temps cependant, son envie de toujours bien faire en fait un excellent compagnon et quelqu’un de positif.
C’est un étalon réservé, qui se dévoile peu, mais certainement pas timide. S’il n’apprécie pas d’être entouré d’inconnu, il n’aime pas non plus la solitude.

Enfance :
Né dans un troupeau dirigé par son père, il a grandit entouré d’une multitude de demi-frères et demi-sœur, à proximité de sa mère.
A 2 ans, il a quitté le confort de son troupeau avec quelques-uns de ses demi-frères pour rejoindre un troupeau de bachelor. Il avait en tête de trouvé l’amour, mais la réalité du monde l’a bien vite fait déchanté.
Il est resté jusqu’à ses 10 ans avec ce troupeau, pour apprendre la vie, à se battre, se défendre avant de finalement le quitter.

Fortune

Âge : 18 ans

Robe : Champagne classic silver

Lieu de résidence : Forêt dans la bulle

Caractère :
Relativement froide, elle est adaptable et spontanée, ses réponses sont immédiates et effectives, bien souvent logique et dénué de sentiments.
Faites quelques choses qu’elle n’apprécie pas et elle deviendra distante, voir détestable avec vous, qu’importe votre raison.
Bien que son physique semble indiquer qu’elle a tendance à se battre, cela n’en est rien. Elle est juste insensible à la douleur et se blesse donc régulièrement sans s’en rendre compte, en faisant une habituée d’Encre.

Relations :
Alekiss – Fortune veut bien lui servir de cobaye pour faire plaisir à Encre, mais elle ne l’apprécie pas vraiment : elle s’est déjà trompée plusieurs fois en la soignant.
Encre – La ratte a toujours été là pour elle et a donc son éternelle reconnaissance. Elle n’est jamais contre l’aider et l’apprécie même, au fonds.

 

Varuna (aka Scruffy ou Serpillère)

Âge : 5 ans

Robe : Noir dun silver

Lieu de résidence : Forêt (dans la bulle)

Caractère : 
Varuna est un étalon caaaaalme. Il ne sourcille pas souvent, ne renâcle pas et ne part pas en coup de cul au moindre bruit. Il a très souvent l’air ensommeillée. Peut-être est-ce dû au fait qu’il n’y voit pas grand chose par delà ses nœuds qui lui servent de crins.
Il ne s’énerve jamais et parle len-te-ment, même quand il est excitée il semble endormit.
Sa vie se résume assez bien en : manger, piquer un p’tit galop, dormir.
Ce n’est clairement pas le plus éclairé des étalons, ni le plus attentif, mais son amour est immense et si vous faites partie de ses amis (de ses vrais amis) il fera beaucoup d’effort pour vous. Il préfère vadrouiller plutôt que se poser et la vie de famille c’est clairement pas son truc, même si faire des roulades dans l’herbe avec ses demoiselles est une activité qu’il apprécie particulièrement.
Il déteste les gens qui le rabaisse. Ce n’est pas parce qu’il manque d’intelligence ou parfois de réaction qu’il faut le penser simplet. Il déteste aussi se battre et la violence en général, à son sens les mots et les câlins résolvent bien plus de problème

Enfance :
Varuna est né dans un petit troupeau comprenant un étalon, sa mère et deux autres juments et leurs poulains. Il n’a jamais connu son père, sa mère ayant changé de troupeau pendant sa grossesse. De ce qu’il a comprit son père a perdu un combat et ses juments un beau matin. Cela n’a jamais peiné la mère de Varuna qui disait toujours  » c’est la vie « . 
Il a grandit entouré de poulains et à ses deux ans, entourés d’une petite sœur toute pitchounette qui était la prunelle de ses yeux. Une belle baie dun ! Elle était magnifique et ferait une belle jument.
Enfin, c’est ce que se disait Varuna avant que son beau-père ne le chasse du troupeau, lui laissant une belle marque temporaire sur l’arrière-train.
De là, il n’a pas cherché à rejoindre un troupeau ou un groupe d’étalon de son âge : c’était bien plus rigolo de n’en faire qu’à sa tête. Certes, cela fut dure parfois. Si un troupeau fait peur aux prédateurs, un jeune tout seul ne fait peur à personne.
Mais la vie était douce, surtout avec les passages de chevaux dans sa vie. Varuna n’a jamais trouvé d’intérêt à se poser. Mais sa vie fut parsemé d’étalons et juments venus chercher l’amour, avant de repartir, parfois avec un petit cadeau au creux du ventre.

 

Airelle

Âge : 5 ans

Robe : Bai

Lieu de résidence : Forêt dans la bulle

Caractère : Elle semble toujours fatigué, même quand elle ne l’est pas réellement. Par ailleurs, elle se plaint souvent que tout l’agace. Autant dire qu’elle ne respire pas vraiment la joie de vivre. Sous son air réticent, elle est cependant relativement doué en tout. Trouver de quoi manger en hiver ? Pas de soucis ! Trouver une fleur bien particulière pour être sympathique à Encre ou Alekiss ? Pas de soucis ! Nager une rivière à contre-courant ? Pas de soucis ! Rien ne lui semble impossible, pour peu qu’elle se décide à tenter le coup. Elle adore particulièrement se baigner.

 

 

Cassican

Âge : 8 ans

Robe : Tovero noir

Lieu de résidence : Forêt dans la bulle

Caractère : Facilement excité, la plus petite des choses le fera sauter de joie. Toujours en mouvement, il semble être monté sur ressort et on le voit souvent sautiller ici ou là, se déplaçant parfois par saut de mouton. Il est aussi très franc, pouvant sans le vouloir dire des choses blessantes, mais qui sont vrai à ses yeux. Il n’a pas de filtre autant dans ses pensées que dans sa façon d’être. Il est ainsi très facile de lire ce qu’il pense.

Jujube

Âge : 18 ans

Robe : Alezan

Lieu de résidence : Forêt dans la bulle

Caractère : Très intelligente, elle apprends et comprends très vite. Elle n’oublie jamais ce qu’elle apprends et semble disposer d’un esprit d’analyse très important, lui permettant de résoudre les soucis en un claquement de sabot. Pourtant, elle semble toujours perdue le regard au loin, mais elle est toujours en train de tout analyser ce qui se passe sous son nez. Jujube est aussi une reine mère. Elle demandera poliment les choses, mais les voudra faite à sa façon et sans broncher, s’il vous plait.