Skip to main content

Je ne sais pas quoi dessiner : je fais quoi ?

Dessin de Scotis et Kainou
Un dessin en commun entre mon conjoint et moi, un jour où je savais pas quoi dessiner et que j’ai donc décidé d’encrer et colorer un de ses dessins à lui

Peut-être que vous aussi vous essayez de vous installer une routine pour dessiner chaque jour un peu. Ou peut-être que vous voulez juste dessiner un peu plus que d’habitude. Et on sait tous qu’on galère tous.

Pourquoi ?

Parce qu’on va pas super bien. On a pas le moral. On manque d’inspiration. On a peur de mal faire. On se sent nul.

On a tous une raison.
Et quoi que vous vous disiez, votre raison est bonne. Elle n’est pas futile, vous ne devez pas vous sentir fautif ou laisser votre anxiété vous gagner. Demandez-vous pourquoi vous voulez dessiner. Est-ce que cette raison vaux le coup de s’en rendre malade ? Sans doute pas.

Comment alors ?

On a tous nos petites habitudes secrètes, nos motivations. Le tout est de rester ouvert, tester de nouvelles choses et s’écouter.

Vous avez mal au poignet ? Il existe des gants spécialisés (appelé gant artiste, gant à deux doigts, gant à tablette ou juste orthèse ou attelle) pour le dessin qui peut-être peuvent vous aider. Pensez à bien vous étirer les poignets, doigts, mains et bras (voir le dos) et à ne pas forcer.

Même si ce n’est pas à proprement parlé un problème de motivations, notre santé c’est ce qui nous donne la pêche, il est donc important d’en prendre soin.

Youtube

Oui, Youtube n’est pas qu’un site de procrastination.

Quand je manque de motivation, je vais y découvrir de la musique (étrangement Jamendo me propose moins ce que j’aime). Généralement avoir de la musique nouvelle ça me motive. Parfois je mets des musiques que je connais déjà et pareillement, ça me donne envie de gribouiller.

Parfois, je regarde des timelapses, speed-painting ou des tutos (même de techniques que je ne compte pas tester, tel que les craies à huile).
Voir des gens dessiner ou réaliser des illustrations ça me donne envie.
Inutile de me comparer à eux, j’ai clairement pas le même niveau. L’idée est juste de me lancer à faire quelque chose.

Les prompts

Parfois, il me manque juste l’étincelle pour embraser l’idée. Alors j’ai toujours dans un coin de mon PC des listes de prompts (aussi appelé liste d’inspiration) de truc à dessiner.
Draw the squad
Inktober prompt
Prompt
Oc prompt
C’est milles idées de choses que je pourrais probablement dessiné, mais il y en a bien une qui va m’inspirer. Il me suffit de tapper ça sur google, pinterest ou tumblr et je trouverais un truc.

Les références

D’autres fois, j’ai pas envie d’imaginer ou de me servir concrètement de mon cerveau.

Alors j’ai un dossier sur mon bureau plein de photos ou dessins qui m’ont inspiré à un moment X ou Y et que je recopie donc méthodiquement. Dans ce dossier j’ai des chevaux, des rats, mes animaux préférés, des humains parce que je sais que je galère à en dessiner, mais aussi des voitures, des motifs, des animaux moins communs et plein de choses diverses et variés. Un vrai bric à brac ! Mais dans ce dossier il y a bien un truc qui va m’accrocher l’oeil.

Parfois je recopie une image et je la détourne.
Le panda que j’ai dessiné était de dos ? Et si je l’imaginer dans la même position, mais vue de face ? Je n’ai pas toujours envie de partir comme ça, mais c’est un bon exercice qu’il est bon de faire quelque fois.

Test de Scotis
Moi qui sait pas quoi dessiné et donc teste des brushs.

Doodle thingy

Quand je ne suis pas chez moi, loin de mon PC ou juste que je n’ai pas envie de choisir, je fais un rond.

Oui, c’est peu, mais c’est un début.

Sois je m’arrête là et j’ai fait mon dessin de la journée. Même si c’est peu, ça m’aidera à avoir le cerveau en paix.
Sois je le met en volume. Au feutre, au crayon, au bic, en hachures, toutes les techniques sont bonne.
Sois je pars sur une tête d’animal.

Le tout est de pouvoir me dire  » oui, j’ai dessiné aujourd’hui. C’était pas une oeuvre d’art, mais je l’ai fait.  »
Je dessine pour mon propre plaisir. Mon but est de me faire plaisir et même si j’aimerais produire une oeuvre finie chaque jour, je sais que je n’en suis pas capable alors je ne veux pas me dégoutter.

 Les sites ou applications utiles

Parfois j’ai pas du tout envie de me servir de mon cerveau. Voilà donc quelques liens qui m’aide toujours :

Et vous ?

Une super botte secrète ? Une astuce pour battre la peur de la page blanche ou vous aider ? 


5 idées de nail art simple au dotting tool

7 idées de nail art simple à faire au dotting tool

Pourquoi le dotting tool ?

Parce que c’est un outil simple à trouver ou à fabriquer (une tête d’épingle ronde, une mine de stylo, un objet pointu, mais pas trop). Et que malgrès ce que l’on en dit, avec des p’tits ronds, on peut faire un milliard de combinaison.

Vous ne me croyez pas ? Regarder ce qu’arrive à faire Violetta Ter-Akopova ici ou  (si toi aussi tu es jalouse de ce qu’elle arrive à faire, bienvenue au club).

Détail(s) de l’infographie :

Si jamais les images seules ne vous disent pas grand chose, voilà les étapes pour chacun.
À noter que pour chacun, la toute première étape est bien entendu la pose de votre base (base protectrice et vernis de base).

1er nail-art :

  1. Directement avec le pinceau du vernis, on crée une diagonale et on remplit le reste de l’ongle
  2. Avec le dotting tool, on crée des points de plus en plus petit en partant d’un bout de l’ongle et en suivant la diagonale. Pour faire des gros points sans avoir 36 dotting tool on peut faire des petits gestes concentrique pour agrandir au fur et à mesure son point. Pour en faire des plus petits, on ne pose vraiment que le bout de l’outil.

2nd nail-art :

  1. Avec un gros dotting tool (ou alors la technique expliqué dans le premier nail art) on crée un premier gros rond vers le milieu-haut de l’ongle.
  2. Avec un dotting tool moyen et le précédant on créer le long de l’ongle une alternance gros – petit – gros – petit jusqu’à faire toute la longueur de l’ongle.
  3. Maintenant on fait pareil sur les côtés jusqu’à remplir la largeur également et donc, l’entièreté de l’ongle. Il faut bien penser à alterner le motif de façon à ce qu’aucun petit point ne soit au côté d’un petit et inversement

3ème nail-art :

  1. Avec le pinceau du vernis, on crée une diagonale très arrondie.
  2. À l’aide d’un gros dotting tool on vient crée une suite de cercle en suivant l’arrondis.
  3. Avec un dotting tool tout fin (ou une pointe de cure-dent ou stylo) on crée entre chaque gros cercle des tout petit cerclounet-doudou (des p’tits points quoi).
  4. En reprenant le premier dotting tool, on vient recouvrir un peu les premiers pour créer des croissants de lunes.

4ème nail-art :

  1. Moins de complication niveau taille ce coup-ci, on utilise toujours le même outil. À chaque rond, on change juste de couleur.
  2. On peut faire ça en arc-en-ciel comme je l’ai fait ou en dégradé d’une seule couleur. Pour s’éviter d’utiliser 46 vernis, on peut simplement mélanger la couleur que l’on souhaite dégrader sur un morceau de plastique/verre (je conseille l’utilisation de pochette plastique, tout simplement) avec plus ou moins de blanc de façon à obtenir d’autres couleurs et donc, son dégradé.

5ème nail-art : 

  1. On créer un premier pont avec le pinceau du vernis, puis un second et on remplit ce qui reste à remplir de l’ongle.
  2. Avec le dotting tool on créer un cercle juste au dessus de l’endroit où se croise les ponts.
  3. Avec un autre vernis, on recrée les deux ponts, juste décalé de façon à ce que l’on continue de voir le premier.
  4. Et un petit point dans le cercle crée au dotting-tool

And voilà !

C’est des choses très simple à faire, qui demande très peu de matériel et qu’on peut refaire avec toutes les couleurs qui nous plaisent. Parce que si moi mes combos de couleur préférés sont le bleu et noir, parfois une touche de rouge, c’est pas le cas de tout le monde.

Un des avantages du dotting tool, c’est qu’il est facile à faire sois-même. Et donc on peut sans beaucoup de matériel crée facilement des nails-art rapide. Oui, on a pas tous trois heures à consacrer à sa manucure toutes les semaines. C’est pas une honte d’aimer le nail-art, mais de ne pas avoir toujours le temps. (c’est pour ça que j’me suis mise à en faire sur des faux-ongles personnellement, ça me permet d’en faire sans me soucier du temps de séchage ou sans avoir peur d’abîmer ma manucure)

D’ailleurs, voilà en vrai à quoi ça ressemble :
(j’ai quand même testé avant de mettre ça sur mon p’tit logiciel de dessin :p)
Infographie IRL nail-art simple au dotting tool