Skip to main content

Qu’est-ce qu’il y a de si amusant à propos de la Paix, de l’Amour et de la Compréhension ?

Pendant que je marche dans ce monde tortueux, cherchant pour la lumière dans ce monde horrible, mon esprit est parfois découragé. Où sont les forts ? Où sont les personnes de confiance ? Où est l’harmonie ?

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : Format 21 x 29,7 cm, 300dpi
Temps :
 9h30
Inspiration(s) musicale(s) : A perfect circle – Peace, love and understanding

Détail(s) et inspiration(s) :

J’ai beau ne plus vraiment regarder la série Miraculous Ladybug parce que j’en suis déçue, j’adore toujours autant l’idée de base et la communauté. Cette série a vraiment été un coup de cœur et je continue de lire les fanfictions, suivre des artistes réalisants des fanarts …
Cela faisait longtemps que j’en avais pas fait (depuis août 2016 avec  » Sur les toits « ), du coup, j’ai profité d’une envie de bosser ma perspective pour en faire un.

1. J’avais ce croquis dans ma to-do list depuis environ … septembre 2016 ? Oui, je sais, ça remonte à deux ans. Bref, je le gardais sous les yeux en me disant  » dès que j’trouve comment faire de la perspective sans trop être en galère, j’me le fais.

Et ce jour est arrivé de ressortir ce croquis des cartons !

2. J’ai redécouvert qu’un de mes plugins photoshop (LazyNezumi mon amour) avait des règles spécial pour la perspective, du coup après avoir un peu joué pour l’avoir un peu en main, j’ai ouvert un grand document à part pour réaliser le croquis de l’illustration. Pour le moment, j’aime avoir du blanc tournant pour voir ce que je fais … J’ai pas encore bien en main les outils, ça viendra, mais pour le moment j’aime la marge que ça me donne niveau composition.

J’ai d’abord fait le croquis du balcon, en me plantant pas mal et en utilisant plein de couleurs différentes pour différencier les divers éléments. C’est le bordel et j’m’en suis rendue compte bien après que j’aurais dû à cette étape avoir toutes mes lignes et avoir un croquis prêt à passer aux aplats. J’apprends, que voulez-vous.

3. Après avoir fait un croquis pour l’école, j’ai repassé en A4 l’illustration et j’ai fait les aplats pour voir ce que ça donnait un peu. Niveau couleur, je voulais une aurore rose, avec des rehauts de couleurs jaunes. Du coup, toutes les teintes sur le rose violacé.

4. Pour le reste de la vue j’ai … utilisé ma liberté artistique. Normalement l’école qu’on voit en fond est un gros bloc carré, mais j’arrivais pas à faire ce que je voulais, j’ai donc finit avec des rangées d’immeubles et une tour au loin. J’ai aussi renforcé un peu le rose de la teinte globale et rajouté des arbres dans la rue.

5. J’ai ensuite rajouté mes repères de lumières pour repérer mes sources et voir un peu mieux les teintes. J’ai aussi changé la couleur du sketch au niveau du balcon pour tenter d’y voir plus clair. C’est à partir de là (soit une heure trente plus tard) que j’me suis rendue-compte qu’avec mon sketch de base mal fichu, j’allais galérer (ça a pas loupé, si vous vous demandez).

6. J’ai commencé à redéfinir un peu le balcon avec la mise en couleur et volume des rambardes de pierres et cheminé au fond du balcon, mais aussi fait correctement les rambardes de fer forgé. J’ai aussi fait quelques textures de feuilles sur les arbres, fait le sol du balcon et mit des tuiles sur le toit de la boulangerie (sous le balcon quoi).

7. J’en avais marre de voir des traits partout sans pouvoir lire graphiquement le dessin, j’ai donc prit une demi-heure à effacer tous mes linearts (j’rigole pas quand je m’énerve). Du coup, j’ai aussi revu les teintes de chaque plan de façon individuelle pour améliorer la lisibilité et mettre le focus sur le balcon. J’ai aussi revu la teinte rose de la scène pour que ça tire moins vers le violet et rendue l’éclairage plus vif et plus jaune. Ça redonne un peu de peps au passage, c’est moins terne, je préfère, même si c’est pas encore tout à fait ce que je cherche niveau couleurs.

8. J’ai continue un peu mon nettoyage de croquis pour caler correctement mes lumières au bon endroit et sur les bons calques, ainsi que commencer à repeindre certains détails de l’arrière-plan. On dirait pas, mais j’ai graaave appris pendant cette étape pour mes prochains croquis. J’espère que j’ai retenu de mes erreurs, parce que j’ai perdu une heure à nettoyer le croquis plutôt que d’avancer quoi.

9. Après quelques modifications du fonds, je voyais clair dans mon illustration et j’ai pu jouer avec l’atmosphère. J’ai donc revu mes teintes pour avoir un contraste intéressant dans mes bleus et mes roses, sans trop passer par le violet qu’on avait avant. Mes lumières sont également passées plus dorée pour être un peu plus chaude. Et enfin, j’ai des teintes qui me plaisent.

10. J’ai refait au propre le croquis des personnages, de Marinette et Chat-noir, ainsi que Tikki donc. Voilà une comparaison, on voit que j’ai un peu progressé depuis deux ans, même si c’est pas bien flagrant (ma faute, je dessine quasi jamais d’humain et je compte pas spécialement me concentrer dessus dans le futur).

11. Je fais un gros blob de couleur avec un brush à bord dur : voilà mon futur calque d’écrêtage pour Marinette !

12. Et voilà Marinette avec mes aplats fait !

13. On refait les deux mêmes étapes pour CatNoir.

14. Et enfin, pour Tikki !

15. Et après avoir repoussé et repoussé, je commence enfin à faire les détails du balcon avec ses meubles, mais aussi nettoyage du bord du balcon qui en était encore à l’état de croquis.

16. Après tout ça, j’ai repris mon fond pour rajouter d’autres détails sur les bâtiments, tel que les toits et les fenêtres. C’est aussi l’étape où je me suis définitivement perdue dans mes calques, ait hurlé sur mon incapacité à peindre comme je le voulais parce que j’ai mal prévu dès le début et ait donc tout écrasé mes calques. J’en avais plus de 100, vous comprendrez que j’étais en galère.

17. Avec seulement une dizaine de calque, j’ai donc prit mes pinceaux en mains pour peindre CatNoir en volume, mais aussi certains éléments du balcon.

18. J’ai ensuite peint en volume Marinette qui n’attendais que ça.

19. Après avoir peint Tikki, j’ai décrété qu’avec presque 10h sur cette illustration numérique, j’avais passé assez de temps dessus. J’ai donc repeint les derniers détails qui ne me plaisaient pas et … voilà !

Alors la perspective, pas trop dur ?

Alors en sois, avec LazyNezumi ça va ! 

Par contre, avec mon peu de connaissance sur la façon de peindre un bâtiment et de réaliser des fonds complexes … Ça a été du début à la fin le foutoir niveau gestion de calque et j’me suis vite rendu compte qu’autant ma façon de faire des sketchs va très bien pour des décors  » natures  » autant, sur des choses un peu complexe c’est une horreur … Il faudrait que je passe plus de temps à faire un croquis propre de façon à passer directement aux aplats sans avoir à nettoyer mon croquis, dessiner d’autres détails et de manière générale, continuer le croquis alors que j’ai déjà peint une partie de l’illustration. Ça me gêne niveau calage des éléments et ça me fait bien trop de calques à gérer.

Bref, j’me suis pas mal foiré techniquement parlant, mais j’ai appris ! Et ça, j’aime ! Je sais que j’ai passé trop de temps sur l’illustration, mais mon but était d’apprendre et j’ai appris, donc je suis vraiment heureuse de cette illustration.

Pis le rendu est classe, non ?

On voit que j’ai lu et vu pas mal de tutoriel sur la perspective ! Mêlons ça à du Bob Ross (toujours) et bientôt je ferrais des fonds qui me plairont niveau compositions ! 
(oui, parce que pour le moment je suis heureuse de savoir peindre plein d’éléments différent, mais je suis peu heureuse de mes compositions)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.