Skip to main content
Vue intérieur de la Montagne Bleue en Ered Luin, contenant le Hall de Thorin, royaume nain. Avec Fili, Kili, Dis et Thorin. Peinture numérique par Scotis (Charlotte Leclère)

Hall de Thorin – Have a Happy Hobbit Holiday 2018

« Et dans la nuit, Thorin emmena sa sœur et les fils de sa sœur dans la cité naine endormie dans le cœur de la Montagne Bleue. »

Vue intérieur de la Montagne Bleue en Ered Luin, contenant le Hall de Thorin, royaume nain. Avec Fili, Kili, Dis et Thorin. Peinture numérique par Scotis (Charlotte Leclère)

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop et Krita
Taille du document : Format 21 x 29,7cm (format 2480 x 3508 px), 300dpi
Temps :
21h15
Inspiration(s) : Le Hobbit (roman de J.R.R. Tolkien et adaptation cinématographique de Peter Jackson)

Détail(s) et inspiration(s) :

Dans le cadre d’un Secret Santa (je sais pas le terme français, mais c’est un échange anonyme de cadeau) dans la communauté du Hobbit (le film de Jackson et avant tout le livre de Tolkien), j’ai eut le bonheur de tomber sur Kuiske.

Pour faire un cadeau qui sera apprécié, on avait une liste de chose apprécié et dans la liste de Kuiske j’avais : relation entre frère et soeur, nains, culture naines, poneys, caillou qui brillent et naine avec une véritable barbe.
Est-ce que j’aurais rencontré une âme soeur Naine ? Presque.
En tout cas, j’ai de suite eut envie de lui faire plaisir avec une illustration complexe (j’avais une excuse pour me faire plaisir aussi, j’ai pas trop hésité).

Au programme ? Une vision de l’intérieur du Hall de Thorin avec Dis, Thorin, Fili et Kili, des cailloux qui brillent d’un peu partout et un poney !

Pour en savoir plus sur le Have a Happy Hobbit Holiday 2018 regardez en fin d’article, j’en reparle ^^.

1. D’abord, j’ai posé l’horizon avec deux gris différents, relativement foncé (on est à l’intérieur de la Montagne Bleue).

Ensuite, j’ai posé divers cubes. Chacun a deux teintes pour ses deux faces visibles. Ces cucubes sont mes futures bâtiments !
J’ai essayé de faire en sorte que plus les cubes sont loin de nous, plus ils sont foncés. Mes espoirs sont que ça m’aide à respecter la perspective et donner une impression de profondeur.

2. Avec cette base de décor, j’ai prit cinq couleurs différentes et fait cinq croquis. Et comme d’hab, on observe que sans modèle mes humains (enfin, là nain) ressemble pas à grand chose.
Heureusement, mon poney est correct, ça sauve le croquis.

J’avais besoin d’un nouveau document pour y peindre un plafond.
Tolkien n’a jamais décrit le Hall de Thorin, LoTRO l’a fait tout simple … Mais j’voulais un ciel ressemblant à un planétarium. Je sais pas trop d’où ça me sors, mais j’aime l’idée que les nains bien que vivant sous terre n’oublie pas le ciel.
J’ai d’abord fait un fond bleu pour copier le lapis lazulis (une des trois pierres bleues que je connais, jugez pas trop fort) que j’ai peins avec des nuances proches de bleu roi avec un brush imitant la texture de la pierre, puis un brush de hachure.
Par-dessus, avec divers brushs imitant de la poussière ou des ronds ainsi qu’une texture dorée, je suis venu rajouter des incrustations d’or de façon aléatoire. ça imite les veines de métal et dans le cas de ce plafond, rappelles les étoiles.
J’ai ensuite réaliser divers soleils et les rotations de planètes autour. Inspiration planétarium à fond (même si en Arda on a qu’une planète et qu’un soleil). Liberté artistique, ça rendait bien. Et puis peut-être que c’est divers calendrier plus qu’un planétarium ? Qui sait ? (non, pas moi)

3. Le plafond réalisé, je l’ai intégré à l’illustration en utilisant l’outil de transformation par torsion, ça permet de l’étaler correctement à son emplacement en le déformant pour donner l’illusion de profondeur.

4. J’ai toujours adorer les lumières provenant de la façade et de l’extérieur dans le Hall de Thorin dans LoTRO. Alors j’en ai mit dans l’illustration. J’imagine que c’est de la lumière redirigé par les miroirs (parce que je vois pas les nains vivrent éternellement éclairé par les feux ou autres).

Au niveau du sol, j’ai peints des lignes délimitant la route et le trottoir.
Chaque section a sa propre teintes de gris, les bandes de délimitation ont leur petit relief et la bande centrale a son motif ! Que j’ai réalisé sur un document à part et intégré ensuite avec l’outil de transformation par torsion.

5. Etape qui m’a prit un peu de temps, parce que je tentais une autre méthode par rapport à mon dernier essais de perspective.
C’est pas plus rapide, mais plus précis et j’ai directement les bons traits, du temps de gagnés pour plus tard yay !

6. Tant que je suis en train de poser la perspective générale de l’illustration, j’en ai profité pour définir un peu plus le cadre des fenêtres ainsi que leur profondeur. J’ai aussi réalisé l’escalier de l’entrée du bâtiment qui sera dans le futur une boutique (j’ai bien galéré à le réaliser, déjà c’est mon premier escalier que je dessine, mais en plus j’le fait sur un bâtiment en pente, j’aime me compliquer la vie).

7. La même étape que précédemment, mais de l’autre côté de la rue.

Et j’me suis rendue compte en cours de route que l’horizon étant bas, on devait voir le haut de l’encadrement des portes et fenêtres. Oups, mais je les ai rajouté. Ni vu ni connu.

8. Rapidement après un petit nettoyage, j’ai prit un pinceau bleu pour placer les vitres.

9. J’avais besoin d’une pause sur le décor, alors j’ai fait les aplats sur le poney.
Au niveau de la morphologie et physique, je me suis inspiré des « chevaux » transformé en poney par la magie de la CGI et maquillage (bonjour les perruques et rajouts de poils) de Jackson (le film du Hobbit).
Si toi aussi t’es curieux, c’est des Islandais utilisé dans le film. De rien.

10. J’ai décidé de garder les crins pour plus tard puisque je compte les faire tresser, mais j’ai prit le temps de réaliser le filet.
Il a une forme particulière parce qu’il s’inspire des filets Assyriens. Parce que j’aime leur forme, tout simplement.

11. J’attaque le bâtiment du fond. Avec les fenêtres principalement. Elles ont un gros morceau de maçonnerie peinte en blanc et noir (la pierre étant bleu en-dessous, ça fait ressortir du violet). J’ai aussi rajouté un dégradé au niveau des vitres.

Et cette étape marque les 5H passé sur cette illustration.

12. Much detail !

D’abord, j’ai peint les vitres en plaçant derrière des rideaux et des lumières orangés (les torches), puis peint les boiseries et peint la porte (en m’inspirant de motif de LoTRO qui vont pas avec le bâtiment, on est d’accord).

J’ai rajouté quelques lignes sur la façades pour marquer le toit, ainsi que les étages.

Enfin, j’ai peint avec un brush texture pierre la texture du bâtiment.

13. La porte me plaisait pas du tout, alors j’ai ouvert Krita et j’y ai réalisé un motif pour la porte, c’est un nœud celtique à base de carré pour coller avec la culture naine.
Et c’est mieux comme ça !

J’ai aussi rajouté des motifs triangulaires sur la façade. ça aide à la rendre moins plates.

14. L’intérieur d’une montagne c’est sombre … Pour l’éclairer, j’ai utilisé des cailloux qui brillent (et éclaire). 
LoTRO utilise des colonnes pour placer ces cristaux éclairant et après quelques essais, j’trouvais pas de place au sol pour (oups). Du coup, je me suis inspirée de travaux de ferronnerie pour réaliser … heu, une bestiole en fer pour tenir les cristaux (ça ressemble vaguement à un lapin, j’me dit que si chaque rue a un animal, ça aide à se repérer).
Je parle dans mon article Fragment inappréciables de ma façon de peindre les gemmes.

15. J’attaque un second bâtiment ! D’abord remettre au propre les traits (c’est à dire les peindre, puis faire les aplats associés), puis peindre la vitre.

Ensuite, niveau maçonnerie, je me suis décidée sur un emballage paquet cadeau (oui, bon, ça se voit j’suis pas architecte ou maçonne hein).

Après avoir peint les boiseries qu’on ne voit quasiment pas, j’ai appliqué ma texture imitation pierre avec mon fidèle brush.

16. Sur la joaillerie … Eh beh j’ai fait mumuse ! J’ai d’abord mit au propre les fenêtres et leurs rebords, avant de m’attaquer aux escaliers qui m’ont demandé quelques essais (alors que le croquis était correct, allez savoir), pour enfin placer la texture de pierre.

Niveau détail, j’ai réalisé une magnifique pancarte annonçant fièrement  » Bijouterie  » en néo-khuzdul (la langue des nains chez Tolkien) en or sur une plaque de Lapis Lazulis.
J’ai ensuite peint assez sobrement la porte en bois … mais avec du volume. Je me suis bien amusé à créer les volumes, c’est un challenge intéressant je trouve.

Enfin, j’ai fini par poser les détails dorées (eh, oui, une joaillerie à priori c’est un commerce aisé, ou qui doit le faire penser). J’ai pas mal galéré à deviner ce que je voulais au niveau de l’escalier, mais je pense que je suis arrivée à un résultat pas trop décevant, même si ça me plait pas trop.

17. J’ai enfin prit mon courage à deux mains et … fait un croquis potable de Thorin. Il était grand temps qu’il commence à ressembler à quelque chose. J’ai eut recours à pas mal de référence et … ça se voit que c’est Thorin ? J’espère.

18. Après être satisfaites du croquis, ça a été l’étape un peu longuette des aplats … suivit des textures. Déjà que les nains portent trouze-milles couches de vêtements et armures, il faut rajouter que chacun à sa propre texture et ses propres broderies et détails. Bref, aussi fun à peindre que ça en a l’air. Non, j’me plains, mais en fait ça a été relaxant, étrangement.

Et cet étape marque les 10h passé sur cet illustration qui veut ma mort tant elle m’énerve autant qu’elle me relaxe (contradictoire, hein ?)

19. Retour sur les bâtiments ! Où je décide d’y aller à la truelle et de faire directement disparaître tous les linearts des bâtiments restant. De suite, ça fait déjà plus propre.

J’en ai profité pour revoir un peu l’éclairage de la scène, mais aussi rajouté une teinte verte à la scène, pour rappeler un peu plus Erebor.

20. J’ai enchaîner sur les croquis de Fili et Kili, m’aidant là aussi de référence et tentant de les imaginer jeunes … Ce fut rigolo. Surtout que j’ai jamais dessiné d’enfants, alors commencé directement par des nains, avec de la barbe donc, fut une expérience.

21. Les aplats des deux jeunes nains, ont été … rapide et simple. Je voulais quelque chose de confortable pour leur permettre d’exprimer toute leur joie de vivre et de se mouvoir d’enfant. En plus que des enfants ça grandit vite et donc, les vêtements sont pas toujours super somptueux, même pour des Princes, vu leur contexte économique (re-installation d’un peuple complet dans une montagne loin des six autres peuples nains).

22. Maintenant que le reste de la famille a eut le droit à un croquis et même des aplats, j’ai commencé à faire un croquis de Dis. Pas d’armure pour elle, mais une bonne dose de bijou et motif à prévoir. J’ai prit comme référence des robes germaniques, mais pour les bijoux des choses plus récentes d’inspiration celtiques. Pour Dis en elle-même, j’ai reprit les croquis du film sur les naines et une référence d’un arbre généalogique prévu pour le film (dont j’ignore l’auteur, malheureusement).

23. Niveau aplat, ça a été simple, j’avais choisis trois bleus, un crème, une couleur peau, une couleur argent et du noir. Niveau thème de couleur, j’pouvais pas faire plus simple (même Fili et Kili ont pas été aussi simple).

C’est niveau texture que j’me suis déchaînée. Superposition de couleurs, mais aussi de motifs … J’me suis éclatée ! 
Bon, sur la jupe, le motif d’écaille de Koi est hors-sujet complètement, mais j’l’aimais bien et ça rappelé le collier d’inspiration germanique. Pis bon, univers fantastique, j’me suis permise pas mal d’écart niveau tenue …

24. Gros ravalement de façade côté droit ! Oui, après avoir prit le temps de faire tous les volumes et texture du bâtiment au fond de ce côté de la rue … J’ai fait un avancement du second étage du bâtiment juste devant, planquant ainsi mon travail.

Je suis prévoyante. (c’est ironique)
Je vous épargne les détails, mais j’ai donc fait un avancement de l’étage et mit des peintures sur les murs, pour rajouter un peu de détail et d’intérêt au bâtiment.

J’ai profité d’avoir fini de placer toutes les fenêtres pour ajouter à chacune … des rideaux. Chaque maison à eut le droit à son propre design de rideau ! C’était rigolo à faire, même si j’ai utilisé qu’un à deux brushs pour chacun.

25. Après avoir mit la texture au bâtiment centrale-droit, j’me suis rendue compte que c’était … trop vert pour moi tout ça.
J’ai donc revu la colorimétrie de l’image et surtout, des bâtiments. Et ça rends bien mieux.

J’ai aussi continué de peindre des détails à la peinture sur les bâtiments et commencé le dernier bâtiments (toujours avec la même méthode).

Et on arrive au 15h de cet illustration.

26. Détails, détails.

D’abord, j’ai fait les crins et la queue de notre poney. Je voulais des tresses … mais avec la vue 3/4, j’arrivais pas à un design qui me plaisait, j’ai donc abandonné l’idée.

J’ai aussi déposé au sol les ombres de deux sources différentes, si vous faites attention.

27. J’ai fini les détails ici et là, avec entre autre le toupet de notre cheval, quelques détails sur les armures et bijoux des uns et des autres et les reflets bleus provenant des lampadaires.

J’ai donc commencé avec Thorin à peindre les ombres sur les personnages.

28. Après avoir peint en détail Thorin, je suis passée à répétée l’étape de la mise en volume sur le poney, Fili, Kili et enfin, Dis.

29. J’avais réservé expressément la partie basse du bâtiment centrale-droit pour y réaliser une fresque … Il s’agit d’une adaptation de la fresque au-dessus du trône de Dwalin au Hall de Thorin en Ered Luin dans LOtRO (et je suis fière de moi).

30. Dernière petite peinture sur les bâtiments, je finis doucement les maisons et j’ai repeins les derniers détails ici et là.

31. J’aurais aimé avoir du temps pour inclure plus de gemmes, brillantes ou non à l’illustration, mais après 18h, ma motivation redescendait doucement, j’ai donc décidé de juste faire celles de la joaillerie qui me tenait à cœur. Et les voilà ! J’avais prévu une vitrine dans la façade près de la porte, mais j’ai pas eut le courage. Déjà, il y en a trois, c’est déjà sympa, non ?

32. Après avoir écrasé tous les calques composant Thorin pour me faciliter la vie, j’ai reprit mes brushs de textures et revu en détail les différents éléments de Thorin qui avait besoin de gagner en définition et en détail, afin d’être plus sympa à l’oeil. Plus de détails, qui dit non ? On distingue enfin les doigts, entre autre et les bijoux brillent d’autant plus.

Et on est rendu à 20h de peintures.

33. Et on répète l’étape précédente pour le poney, Fili et enfin Kili.

34. Et enfin, pour Dis.

Vue intérieur de la Montagne Bleue en Ered Luin, contenant le Hall de Thorin, royaume nain. Avec Fili, Kili, Dis et Thorin. Peinture numérique par Scotis (Charlotte Leclère)

35. ET TADAM !

J’avais encore envie d’ajouter plein de détails, mais je devais rendre l’illustration de une et … en fait, je manquais un peu de motivation pour ce faire. Du coup, j’ai décrété l’illustration fini.
Parfois le mieux est l’ennemi du bien. Après tout.

Et elle me plait en l’état <3.

Dis, Fili, Kili, Thorin et un poney

Have a Happy Hobbit Holiday 2018

The « Have a Happy Hobbit Holiday 2018 » était un évènement du style échange de cadeaux secrets (Secret Santa) où le but était d’échanger avec les autres membres de la communauté du Hobbit, que ce soit des cadeaux de fictions, de fanarts ou tout autres oeuvres crée pour l’occasion et pour le destinataire. Les cadeaux étaient dévoilé anonymement pour noel, pour laisser tout le monde profiter et les créateurs étaient révélé quelques jours plus tard.

Ce fut mon premier Secret Santa (auparavant je ne me sentais pas à l’aise de le faire) et … ce fut géniale ? Déjà parce que j’ai eut la chance de tomber sur quelqu’un ayant des gouts semblables au miens, donc j’ai pu vraiment me faire plaisir sur mon illustration, mais j’ai aussi eut plein de retours positives qui m’ont donné envie de continuer dans ce fandoms bienveillant et pleine de joies de vivres.

Je regrette pas du tout d’y avoir participé.

Et si vous voulez voir toutes les belles créations de la communauté, je vous invite sur la collection !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.