Skip to main content
Jeune femme aux longs cheveux rose portant une tenue cyan et violette asiatique sur le dos, dans une eau étoilée et pleine de poisson

Marée de frémissement

Sombre est ce monde. Et solitaire si l’on craint les visions de démences que notre esprit conjure. Nos armes sont illusions, mais un coup suffit à taire nos démons.
La vie a un gout de liberté lorsque la délivrance arrive. Nous trouverons la réponse à nos maux et flotterons de bonheur dans cette étrange mer de vie.

Jeune femme aux longs cheveux rose portant une tenue cyan et violette asiatique sur le dos, dans une eau étoilée et pleine de poisson

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 21 x 29,7 cm (3508 x 2480 px), 300dpi
Temps :
3 heures
Inspiration(s) musicale(s) : Blind Guardian

Détail(s) et inspiration(s) :

Cette illustration est un cadeau pour ma Maman. Elle voulait une dame « comme je fais, avec des longs cheveux bleus ou roses ». Je suis donc partie sur des couleurs roses et bleus, m’inspirant fortement des paons (et principalement des paons Indian Blue de couleur violette).

1. Je voulais quelqu’un nageant dans l’espace, mais aussi pouvoir m’amuser à faire des détails sur la robe, c’est pour ça que j’ai choisi une position sur le dos. Je voulais que le personnage soit telle une comète dans l’espace, d’où le halo de lumière et les étoiles autour d’elle.
La géante gazeuse est un screen du jeu EliteDangerous, je voulais voir si ajouter des planètes dans la composition serait intéressant (au final, non, j’ai mis de côté l’idée).

2. Quand le croquis m’a plu, j’ai commencé à reprendre au propre les différents aplats des diverses couches de la tenue.

3. J’ai ensuite remis les différents détails (coutures sur la ceinture, pompons, ainsi que les cheveux et les voilures autour de la tenue).

4. Une fois tous mes aplats et détails finalisés, je me suis attaquée aux ombres avec un bleu et un pinceau en opacité réduite.

C’est là que les volumes se sont crées et que j’ai commencé à peindre les détails du visage.

5. Mon personnage étant quasi fini, je me suis attaqué à la mise au propre du fond.

Au dernier moment, j’ai changé l’idée de l’espace pour l’idée de l’eau. Je suppose que j’avais l’idée depuis le début puisque l’écume était déjà là, mais j’ai raffermi l’idée. J’aime l’idée de nager avec les poissons. (ou peut-être qu’on est toujours dans l’espace et que ce sont des poissons de l’espace)

Jeune femme aux longs cheveux rose portant une tenue cyan et violette asiatique sur le dos, dans une eau étoilée et pleine de poisson

6. J’ai finalisé la peinture de détails ici et là et fait mes derniers réglages de colorimétrie pour mettre en valeur le sujet et homogénéiser toutes ces couleurs.

Et tada !

Pourquoi est-ce que je mélange espace et eau si facilement ?

Si vous souvenez de mon illustration « Space Bath« , vous savez que j’en suis pas à mon premier coup d’essai de mélanger espace et baignoire (avec des bulles si possible).

Du coup, pourquoi je mélange souvent ces deux mondes ?
Bonne question.

Plus sérieusement, j’aime les bulles, j’aime l’espace. J’aime donc mélanger les deux univers (pour le meilleur et surtout le pire).
Mon seul début de réponse est que « peut-être » j’ai été plus que marquer dans mon enfance par le Tartare d’Éris dans le film Sinbad la Légende des sept mers (film à voir si c’est pas déjà fait).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.