Skip to main content

S’organiser pour dessiner

On aimerait toustes dessiner mieux, plus souvent, dans de bonnes conditions … Ou au moins avoir tout le loisir de s’amuser dans notre pratique artistique.

Je suis pareille que vous : j’suis souvent en galère, mais au fil des années, j’ai pris quelques habitudes pour m’écouter et m’améliorer. Voilà donc quelques conseils qui, je l’espère, vous aideront.

Comprenez votre fonctionnement

D’abord, voyez comment vous êtes organisé et listez votre façon de faire globale (chaque dessin est unique, mais vous avez sans doute vos propres petits rituels).
Est-ce que vous avez besoin d’un espace bien défini ? De musique ? De silence ? D’outils particuliers ?
En connaissant votre manière de faire et de bien fonctionner vous pourrez vous organiser.

Maintenant que vous savez comment vous êtes, il est temps de faire en sorte que ça soit plus simple pour vous d’obtenir vos conditions idéales.
Déclarez cette espace votre espace de dessin et placez-y vos outils (même s’il s’agit concrètement d’un plateau avec vos feutres que vous placez sur votre bureau pour dessiner et ranger dans votre bibliothèque le reste du temps).
Besoin d’une musique ? Faites une playlist d’au moins une heure que vous pouvez écouter sans avoir à lever les yeux de votre dessin toutes les chansons.
Peut-être que vous dessinez mieux le soir, faites en sorte d’avoir une plage horaire de libre à ce moment-là.

Bref, voyez pour obtenir le plus facilement du monde votre situation idéale pour dessiner dans de bonnes conditions.

Un espace de travail

Même si vous devez le ranger tous les jours pour faire place aux autres activités de votre vie, il doit être facilement accessible et surtout, non dangereux (oui, vous voulez pouvoir aérer votre pièce si vous utilisez des peintures toxiques).

Devoir chercher pendant 30min vos outils pour vous installer c’est frustrant. Essayez de pouvoir les avoir à portée de main facilement quand vous voulez dessiner.
À défaut d’un bureau dédié, peut-être qu’une boite que vous pouvez déplacer dans votre maison avec des séparations pour vos différents outils serait simple et sympa à avoir.

Dans tous les cas, essayez d’avoir un espace où vous ne vous sentez pas coincé et surtout, une bonne chaise (sérieusement, vous allez y passer du temps sur votre chaise, faites en sorte qu’elle ne soit pas inconfortable).

Préparez en amont

Si souvent les croquis sont plus expressifs que le dessin final et même si vous avez peut-être déjà une bonne bibliothèque visuelle dans votre tête, pensez que vous ne saurez jamais tout dessiner.

C’est là que les recherches (croquis par exemple) et les références sont utiles.
Pensez donc à avoir vos propres catalogues de références et tutoriels sous la main, que ce soit sous la forme d’une bibliothèque pleine de livres et découpage dans des magazines ou sous la forme d’un dossier sur votre bureau (Pinterest est bien pour faire ce genre de catalogue de référence, d’ailleurs).

Jouons au jeu du "trouvons le chaton"

Un peu de discipline

Si vous voulez dessiner sérieusement ou de façon régulière, il vous faudra vous forcer un peu. C’est-à-dire définir un nombre de croquis ou de minutes que vous voulez passer à dessiner chaque semaine/mois et faire en sorte d’y parvenir.

Si vous dessinez pour votre propre plaisir, ce n’est pas la peine de vous forcer. Il n’y a vraiment rien de mal de ne dessiner qu’une fois l’an. Le dessin si ce n’est pas votre métier doit rester quelque chose de fun (et même si c’est votre métier c’est mieux si c’est fun, hein).

Dans tous les cas, si vous comptez vous forcer, rappelez-vous que même 5% c’est mieux que 0% si votre but est 100%. C’est-à-dire que même si c’est juste faire un rond pendant 5min c’est mieux que de ne pas dessiner du tout ce jour. Cela empêche les jours à 0 et vous force doucement à former une habitude.
J’ai appris avec le temps que la motivation est fluctuante (selon ma santé mentale et physique et pleins de choses que je contrôle pas), mais la discipline est toujours-là. Motivation ou non, je sais que je dessinerais tous les jours de la semaine, parce que j’en ai pris l’habitude, que j’ai ce temps destiné à ma pratique du dessin tous les jours.

Prenez soin de vous

Je pourrais vous donner tous les conseils du monde pour vous forcer à dessiner … mais au final, le conseil le plus important dans tout ça c’est FAITES ATTENTION À VOUS.

Vous êtes votre outil le plus important. Que ce soit votre corps ou votre mentale.

Qu’est-ce que j’entends par prenez soin de vous ?

  • Faites des pauses régulières (et arrêtez dès que vous êtes fatigués)
  • Étirez-vous (particulièrement les mains, poignets, bras, épaules et dos, voir tête)
  • Pensez à boire et manger correctement régulièrement
  • Dormez bien (une bonne nuit de sommeil fait des miracles sur la créativité)
  • N’oubliez pas de faire autre chose (du sport, une autre pratique artistique sans rapport avec l’illustration, lisez, bref aérer votre tête)
  • Soyez gentil avec vous-même (soyez votre meilleur fan)

Dans la même veine, peut-être qu’être entouré d’autres artistes (amateur ou non) pour parler de vos frustrations, partager vos dernières trouvailles et parler illustration vous fera du bien. Hésitez pas à rejoindre un forum, conversation sur les réseaux sociaux ou tout autre forme de groupe où vous sentez à l’aise pour échanger avec d’autres gens.

Eddy, mon collègue qui adore autant que moi mon bureau.

Et vous, c’est quoi vos astuces pour vous organiser ?


Réaliser des dessins impressionnant : la technique du thumbnailing

On a tous eu ce moment où on a eu l’idée trop géniale du siècle qui va être l’oeuvre où on connaitra la gloire et le succès. On se jette à corps perdu dans a réalisation de notre chef-d’oeuvre et … une fois finie, ça ne ressemble pas du tout à ce qu’on avait en tête. C’est pas moche, mais c’est passable. Rien à voir avec notre grandiose idée.

Comment éviter qu’une bonne idée finisse dans une réalisation bof

En très bref : la technique du thumbnailing.

En quoi consiste cette technique ?
Quand on a une idée, plutôt que de plonger directement dans le format final, il faut passer par une étape de croquis pour savoir exactement ce que vous voulez et comment vous allez parvenir au résultat que vous voulez.

La technique du Thumnailing permet d’explorer rapidement toutes les opportunités de votre idée pour choisir celle qui sera la plus impressionnante. Savoir à l’avance exactement ce que vous ferez vous permettra de rechercher des tutos si vous savez que vous ne savez pas faire tel ou tel élément, vous pourrez repérer rapidement les erreurs et les corriger avant même d’avoir commencé à dessiner ou peindre. Cette technique vous aidera à garder votre objectif en tête et de continuer à avancer, même si vous faites de nombreuses pauses, ce qui vous permettra de faire attention à vous et gagner du temps.

Au final, cette technique ne sera peut-être pas aussi magique qu’on le désire touste, parce qu’on est touste limités par notre propre créativité et notre savoir-faire, mais elle permet d’avoir plus souvent des illustrations dont on est fière. Et rien que pour ça, ça vaut le coup de prendre quelques minutes à faire des thumbnails, croquis et étude avant de commencer à dessiner.

Que faire avec les Thumbnails

Tester la composition de son dessin

Le personnage serait peut-être mieux dans une pose dynamique. Ou alors dans un tout autre angle. Oh, ça rend mieux comme ça !

Avec des croquis rapides et des traits jetés vous verrez vite si la pose, l’anatomie de votre personnage convient. C’est le moment de rendre l’illustration plus dynamique ou de travailler l’expression.
C’est aussi le moment de voir si le personnage n’est pas trop perdu dans son environnement ou si en bougeant un élément, on aurait pas moyen de faire focaliser l’oeil vers le cœur de la scène que vous chercher à représenter.

Tester la couleur

Vous vouliez une scène dans des tons froids, mais est-ce qu’en plaçant le personnage dans la lumière jaune que vous avez prévu ça ne le mettrait pas plus en valeur ? Ou peut-être que finalement, une palette de couleur pastel vous plait plus ?

Soyez créatif, en trois coups de pinceau l’ambiance entière du croquis change et c’est le moment de prévoir les lumières, la saturation, les valeurs et donner du caractère, de l’émotion à votre illustration.

Le secret du Thumbnail ?

Ne pas avoir peur d’explorer.

Ces petits croquis doivent être rapides et peu détailler, le but est d’aller vite à l’essentiel pour voir rapidement ce qui marche ou non et trouver une meilleure idée sans y passer des heures.

Il faut aussi se rappeler qu’il n’y a pas de mauvaise façon de faire.
Quel que soit le sujet de votre illustration, vous n’arriverez sans doute pas du premier coup à l’idée du siècle, mais en faisant plusieurs croquis sur le même sujet à la suite, vous trouverez celui qui fait BOOM dans votre cœur et sera agréable à travailler et à admirer une fois fini.