Sodas sous la pluie

L’humidité augmente, le baromètre s’abaisse. Il va pleuvoir et je vais courir dehors, devenir complètement trempé.

Sodas, étalon alezan courant sous la pluie dans une plaine verdoyante et fleuris

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Temps : 2h30

Détail(s) et inspiration(s) :

1. Les douches froides de printemps … quand on s’approche d’une canicule annuelle, bah ça rafraîchis l’esprit d’en peindre. J’ai profité d’un déplacement de Sodas (mon personnage HARPG) pour tenter de peindre de la pluie, ça faisait quelque temps que j’avais pas tenté l’aventure et je voulais voir si j’avais appris quelques choses depuis mon dernier essai.
J’ai d’abord peint rapidement un ciel que j’ai pas aimé, mais comme j’savais pas sur l’instant faire mieux, que j’ai laissé en l’état, ensuite j’ai peint une forêt et l’herbe, avant de déposer de la pluie et quelques raies de lumière. Enfin, j’ai fait un croquis rapide de Sodas, pour voir où il allait atterrir dans tout ça.

2. J’ai fait mon aplat d’alezan sur Sodas pour pouvoir faire quelques réglages colorimétriques sur l’illustration et rendre ça un peu plus gris.
Le middle-ground ne me plaisait pas, donc j’ai rajouté une rivière en fonds, ainsi que quelques patchs de fleurs (après réflexion, j’aurais dû les dispatcher … je regrette, mais maintenant c’est trop tard pour rectifier).
J’ai tenté de rectifier le ciel en enlevant les raies de lumières inutiles et en rajoutant un arc-en-ciel. (mais qu’on se mente pas, le ciel est toujours moche)

3. Là on voit que j’ai enfin pris un modèle pour peindre le ciel et ses nuages ! On le dira jamais assez, les références ça sauve la vie des illustrations ! J’ai aussi baissé l’opacité de mon arc-en-ciel, pour qu’il s’incruste mieux, yay !
J’ai aussi enfin peint Sodas dans ses bonnes couleurs, avec ses balzanes et tout !
Et je l’ai mouillé. Yay. Pour ça, j’ai rajouté des particules rondes blanches un peu partout où la pluie atterrit sur lui, ainsi que quelques gouttes libres.

Alors, la pluie … ?

Niveau intégration de la pluie sur le personnage, j’ai bel et bien gagné en level !
Pour ce qui est du ciel … eurf … Si j’ai fait d’énormes progrès sur les décors depuis l’an dernier, j’ai encore beaucoup beaucoup à apprendre et ça se voit. J’ai fait des progrès, mais on voit encore clairement ce que j’ai l’habitude de peindre et ce que j’ai pas l’habitude.

Pour les curieux, on peut voir mes progrès avec la pluie avec ma dernière illustration qui datait de septembre 2017.


Par-delà le voile

(Il s’agit d’une suite de Par-delà le clavier)

Charlotte n’est plus avec la Compagnie de Thorïn. Voilà. Il va falloir s’y faire. De l’autre côté du voile, une certaine personne continue cependant de chercher sa place en Arda.

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Temps : 4h
Inspiration(s) musicale(s) : Bande-sons Le Hobbit et LOTRO (Lord of the ring Online)

Détail(s) et inspiration(s) :

Je savais déjà ce que je voulais, puisque j’avais fait quelques thumbnails dans un coin et j’avais déjà décidé d’une composition.
La première étape que j’ai donc effectuée à été de faire un croquis relativement correct de chacun des personnages (on peut observer que j’suis encore pas mal en galère avec les humains niveaux anatomie ahah, même si on les reconnaît relativement par je ne sais pas encore quel miracle).

1. Une fois mon croquis fait, j’ai peint mon fonds. Il est simple au possible, parce que je voulais l’attention sur les personnages, mais aussi parce qu’il s’agit d’une couverture qui fera 200px de haut à la fin … donc les détails que j’aurais pu faire auraient été perdus, de toute façon.
Il s’agit d’un ciel de nuit, enfin, à la fin du couché de soleil. D’où le dégradé du orange vers le noir. J’aime bien cette palette de couleurs. J’ai ensuite fait les étoiles et la lune, avec un léger dégradé d’opacité (avec du recul, j’aurais dû juste mettre moins d’étoiles vers le bas où est le soleil … eh, heureusement que j’suis pas astronome ou en train d’illustrer un propos astronomique quelconque).
Sur ce ciel étoilé, j’ai peint des nuages bien cotonneux et noirs.
Niveau symbolique, le soleil se couche sur la vie que les trois protagonistes principaux ont connue jusque-là, mais comme le soleil n’est pas la dernière lumière du jour de Durin, la nuit n’est certainement pas la fin de leurs aventures. Bilbo se tourne désormais vers son anneau qu’il doit détruire avec l’aide de Gandalf et des conseils de Charlotte. Nori se tourne vers le futur, car il n’a plus que ça et il ne sait pas encore trop vers où se tourner, sa famille, ses anciens projets avant de s’embarquer vers Erebor ou … est-ce qu’autre chose serait la solution ? Et Charlotte bien que n’était plus là, continue de penser à eux et à vouloir le meilleur pour eux. Elle n’est plus là, mais toujours dans leur patte.

2. Charlotte étant un spectre dans ce tome (au cas où le fait qu’elle sache soudainement voler ne le laisse pas deviner), j’ai transformé le line-art du noir vers le blanc après avoir mis en aplat ses couleurs. J’ai ensuite dupliqué ce line-art et ai mit du flou sur ce duplicata, créant ainsi cet effet brillant spectrale.

3. J’arrive toujours pas à piger comment j’ai fait pour que Nori soit reconnaissable en faisant le line-art, mais une fois les aplats fait, je suis fière de moi. Je crois qu’avec le fonds, c’est l’élément le plus sympa de cette couverture ! Il a tellement de petit détail ! Et encore, là j’ai fait que les nombreuses tresses, j’ai pas encore commencé les textures …

4. Pour finir mes lineart, j’ai réalisé Bilbo Baggins, notre hobbit préféré. Je sais pas ce que j’ai fichu sur le ventre ? Genre l’anatomie du tronc est loupé et j’ai pas réussi à rattraper ça … Enfin, ça veut dire plus de session de nue pour moi, en me concentrant un peu sur les hommes que je sais pas dessiner (et même si je préfère dessiner des femmes, savoir dessiner les deux genres principaux me fera jamais de mal).
J’ai aussi réalisé quelques textures sur les vêtements de Nori. Comme avec toutes mes couvertures de fanfictions, la version finale fera 200px de hauteur, ainsi je n’ai pas cherché à m’appliquer spécifiquement ni n’ai cherché à trop en faire.

5. Enfin, l’étape où j’ai un peu corrigé les détails qui me gênaient. Les deux plus gros détails étant les yeux de Charlotte qui avec le lineart blanc rendait étrange et le ventre trop plat de Bilbo.


Vaste monde

Se battre pour une nouvelle vie, où personne d’autre que moi ne connaît mon cœur et y arriver avant d’autres pour cultiver ma personne.

Illustration par Scotis (Charlotte Leclère) d'un étalon alezan dans une plaine fleurie en bordure de forêt

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Temps : 2h
Inspiration(s) musicale(s) : Groupe Gorillaz

Détail(s) et inspiration(s) :

Inspiration initiale, liens vers les photos s’il y a.

1. J’adore peindre des paysages en ce moment … et ça tombait bien, j’avais besoin d’une image pour montrer Sodas (mon cheval sur ARPG) se déplaçant de l’île de départ jusqu’à … on verra bien où nous mène nos quêtes !
Du coup, j’ai fait un croquis rapide de Sodas trottant.

2. J’ai ensuite peint le décor en partant du ciel en arrière-plan et remontant doucement vers le plan médian où sera Sodas, pour finir avec le premier plan. J’ai principalement utilisé des brushs que j’ai fait (c’était l’occasion parfaite de les tester).

3. J’ai ensuite réalisé les aplats de Sodas.

4. Avant de peindre les détails de Sodas et faire la mise en volume.

Où en est Sodas ?

Pas bien loin à vrai dire …
Sodas vient juste de se décider de se diriger vers la forêt sur l’île Litus. Et à peine on décide ça, qu’il tombe sur un étalon du coin qui a l’air agité (il a l’air de vouloir se battre, mais j’suis en train de finir l’illustration avant qu’on puisse faire le tirage).

Non, franchement, ARPG, c’est le fun pour se forcer à dessiner des personnages !
Pour ceux qui connaissent pas, c’est un RPG avec un MJ qui réagit à vos dessins et vous réagissez aux actions du MJ avec des dessins. C’est donc un RP sur la longueur (et si vous pensiez que 8h par session c’était long … vous avez pas fini avec ARPG).


Scraps du mois de Juillet 2018

J’ai fait la morte sur les réseaux sociaux en juillet. Oups ?
Bon, ça veut pas dire que j’ai pas dessiné ! Au début j’ai cru parce que j’avais un peu éparpiller tous mes croquis, mais quand je les ai retrouvé un par un pour les placer dans mon dossier d’archive mensuel, j’me suis rendue compte qu’en fait dans le fonds j’ai été active.

Ce mois-ci, j’ai principalement fait du dessin d’observation ou d’exploration auprès de mes points faibles : les humains et les interactions entre mes persos et leurs environnements ou proches. C’était intéressant, j’ai hâte de mettre ça dans mes futures illustrations !

Rappel : Scrap signifie bout, morceau, mais aussi reste. Scrap paper est un papier de brouillon. J’utilise ce terme pour englober tous mes essais et trucs pas finis. Les scraps du mois ont pour vocation de montrer les morceaux de réalisations pas finis. Parce qu’on ne progresse pas en ne faisant que des choses super léchées.

Pensez à survoler les images avec votre souris pour voir la description de l’image ou à cliquer dessus pour voir en grand.

Dessin, croquis et gribouillage du mois de juillet

Autres trucs du mois de juillet

J’sais jamais où les ranger mes mandalas … D’un sens, c’est des gribouillis comme les autres, mais de l’autre, nope ?
Donc, j’les met dans  » autre truc  » parce que j’les aime bien ceux-là et j’voulais vous les montrer. Dans ma quête du  » j’aimerais faire un croquis par jour  » j’suis passé du simple cercle au mandala, j’évolue quoi et c’est plus productive, tout en restant franchement fun.

Conclusion du mois

Ce fut un mois où je me suis faite très discrète sur le devant de la scène (les réseaux sociaux quoi), mais où doucement j’embrasse mon assurance dans les coulisses. Je prends mon temps pour expérimenter et combler mes lacunes, ça fait du bien. Je dis pas que j’ai fait un bond de folie pendant ce mois, mais j’avance sur mon chemin et ça fait du bien au morale !

Si vous voulez voir tout au long du mois ce que je fais, n’oubliez pas de me suivre sur Twitter.


Il était une fois une rencontre

Quand deux univers se rencontrent … cela donne une collaboration bien sympa !

Détail(s) et inspiration(s) :

Cette illustration est une collaboration à quatre mains avec Encarta, une très bonne amie à moi.
Elle représente Boréale, son étalon, rencontrant Alekiss et Encre, mes deux personnages.

1. C’est Encarta qui a commencé en réalisant un très rapide croquis représentant ce qu’elle avait en tête.

2. J’ai reprit son idée et par dessus, réalisé le croquis.

3. Pendant qu’Encarta été occupé à faire le lineart, j’me suis dit que j’me tenterais bien un background … en perspective. Idée de crotte, mais j’avais envie, donc : YOLO (you only live once).
Pourquoi est-ce que je me suis dit qu’un sol incliné ainsi ça serait une riche idée ? Bonne question. J’ai fait ça au feeling, j’trouvais que c’était ce qui correspondait aux personnages.

4. En récupérant le Lineart d’Encarta, j’ai donc réalisé les aplats de nos personnages, tout en continuant tranquillement mon fonds dans mon coin.

5. On a décidé de ne pas faire de mise en volume sur les personnages, mais de mon côté, j’me suis fait plaisir sur les effets spéciaux.

Ce fut une collaboration bien fun. Je me suis particulièrement amusée sur ce fonds (perspective, je te choisis !). De manière générale, c’est toujours bien sympa de faire des projets avec les coupaings.