Articles

Ville calme sur les côtes

Entends-tu le murmure des vagues ? Le cri des mouettes ? Le chant du vent ? Le rythme de la vie ?

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 29.7 x 21 cm (5847 x 4134 px), 72dpi
Temps :
5h20
Inspiration(s) musicale(s) : Lacuna Coil – To myself I turned

Détail(s) et inspiration(s) :

Je voulais tester de peindre une ville de loin, sans être dedans. Du coup, une ville sur les côtes m’a paru une bonne idée !
Bon, c’était sans compter que j’me suis très vite rendu compte que j’aimais pas trop peindre autant de maison ahah.

1. Du coup, après avoir rapidement fait un ciel et placé un horizon, j’ai commencé à faire des cubes en m’aidant de ma grille de perspective, j’ai tenté d’avoir des formes cubiques sans faire des carrés pour autant, m’aidant d’un screen de Kiki la petite sorcière.
J’ai ensuite fait un croquis rapide de chevaux (je sais rien peindre sans y ajouter un cheval quelque part). J’aime bien ce croquis en lui-même.

2. J’ai peint quelques nuages dans le ciel, copié le calque et je les ai inclus dans l’eau, avant de peindre un peu d’écume le long du sable.

J’essaie de varier mes nuages pour varier mes ciels, c’est un exercice en cours d’acquisition (comprendre : j’apprends encore et je teste encore pas mal de choses).

3. A l’aide de brush que je test au passage, j’ai inclus des briques dans les murs près de la plage, ainsi que des rambardes.

4. Histoire de donner un peu de volume à mes maisons, j’ai rajouté les ombres sur les façades faisant dos au soleil, ainsi que quelques ombres portées des bâtiments.

5. Je teste toujours des brushs, ce coup-ci pour des fenêtres.
Alors, oui, ça permet de faire varier les formes plus rapidement, mais j’suis pas fan de l’incrustation … Sois il va falloir que je change ma manière de faire, sois abander ces brushs. Je sais pas encore.
C’était une peinture test, donc pas de regret !

6. J’avais besoin d’une pause sur le paysage en lui-même, donc j’ai peint rapidement le cheval qui s’est transformé en cheval marin dans le sens littéral du terme. J’ai été pas mal inspiré par ma série de Mermay.

7. Après peint le petit cheval sur la côte, j’ai peint des détails ici et là sur les bâtiments, comme des briques et des feuillages d’arbustes.
J’ai aussi ajouté des mouettes ! Parce que dans mon cœur ça manquait (j’ai grandit en Normandie, donc des fois, pas souvent, les mouettes me manquent).

8. La mer en premier plan faisait fade, donc j’ai ajouté des vagues un peu partout.

9. Et voilà le résultat final !

Alors, ces tests ?

Alors, ma nouvelle façon d’utiliser de façon moins précise ma grille de perspective : oui, j’approuve le résultat.
Mon nouveau set de brush pour faire des détails d’urbanisme plus vite, il y a des trucs sympas et beaucoup de trucs à revoir. Je sais pas encore si c’est ma façon de les utiliser ou autre chose, donc je referrais sans doute des testes, mais j’suis pas super satisfaites.

Ce qui m’empêche pas d’apprécier cette illustration, elle a quelque chose que j’aime bien, mais je saurais pas trop dire quoi.


En noir et or

De la totale obscurité anonyme à la brillance de la reconnaissance, il n’y a qu’un pas. Il faut l’embrasser et ne pas craindre l’avenir.

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 21 x 29.7 cm (5847 x 4134 px), 500dpi
Temps :
1h45
Inspiration(s) musicale(s) : Rabbit junk – Handlebars

Détail(s) et inspiration(s) :

Croyez-le ou non, mais à la base ce qui a inspiré cette illustration, c’est une photo sur fond noir de rose peinte en or. Où sont passé les fleurs ? Aucune idée, mais la palette de couleur est resté.

1. Le premier jet a été fait en une heure, mais globalement le cheminement a été sur un fond noir de peindre un cheval gris, puis d’ajouté autant d’ombre que nécessaire (et quelques lumières) pour avoir un cheval noir, puis par-dessus jouer avec différents brushs et texture pour apporter de l’or sur lui, ainsi que des craquelures. L’idée est que l’or émerge de sous sa peau et s’érode : le noir n’est qu’un déguisement pour cacher le fait que c’est un cheval en or.
J’ai peint sur le fond noir une aura grise, c’est littéralement l’éclat intérieur du cheval qui éclaire les alentours.

Pour cette illustration, j’aimais le contraste noir et dorée, donc je suis resté coincée avec, sans ajouter de teintes autres.

2. J’ai lissé les couleurs du cheval, avant de reprendre mes brushs pour ajouter encore plus de contraste et de détail, petit à petit.
J’ai redéfinis un peu les éclats dorées pour qu’ils soient moins … rond. J’ai aussi rajouté du contraste au niveau de l’or de façon à ce que ça soit moins jaune.

Bref, petit à petit en surcouche, je rajoute des détails et redéfinis les endroits encore flous.

3. A la fin, après je crois trois couches de peintures, on en arrive à ce résultat là.
Que j’aime beaucoup.
C’est simple à peindre (la preuve, ça m’a prit moins de 2h), mais je trouve le résultat fort sympathique.

Texture

Oui, je l’ai dit rapidement, mais je n’ai pas peint la texture dorée directement (sauf à deux ou trois endroits pour faire ressortir des trucs ou pour avoir un truc qui esthétiquement me plaisait plus). C’est rare que j’utilise directement une texture, mais pour avoir cette effet là, j’en avais besoin. 

Enfin, ce n’est pas la première fois que j’utilise une texture, en vrai j’en ai plein que j’ai peint au fil des ans et que j’utilise pour avancer plus rapidement dans mes illustrations, mais ça doit être une des rares fois où il s’agit d’une texture licence 0 qui n’est pas de moi. J’trouvais ça intéressant de le signaler, pour une fois.


Ielles peuvent partir

Ielles peuvent partir

« Les gens me quittent beaucoup. J’apprends à être d’accord avec ça. Ielles peuvent partir s’ielles le souhaitent. Mais je me souviendrai toujours d’elleux. Parce que je me souviens de toustes celleux qui partent. Parce que je me souviens de moi. »

Ielles peuvent partir

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 21 x 29.7 cm (4134 x 5847 px), 500dpi
Temps :
3h10
Inspiration(s) musicale(s) : Hildegard von Blingin’ – Jenny of Oldstones (cover of A Game of Thrones)

Détail(s) et inspiration(s) :

Alors, heu, le croquis initial a été réalisé en mai 2020, la peinture a été finie en décembre 2020, j’écris cet article en juillet 2021.
J’ai plus aucune idée de l’idée de base. Si j’en crois mes références et croquis, je pense qu’il s’agit d’une ode aux gens qui partent ou s’éloigne, dans une certaine forme d’acceptance de ce fait. Les gens, même les meilleures, ne sont pas faits pour rester coller à nous toutes notre vie. C’est pas pour ça qu’on les apprécie moins ou qu’on est moins appréciables. Ça fait juste partie des choses de la vie.
J’avais la quote d’introduction de cette peinture dans un coin, donc je suppose que j’ai eu de l’inspiration de Lilo & Stitch, peut-être.

Si je me souviens plus de l’inspiration, je me souviens par contre de comment j’ai peint !

1. Voici donc le croquis final.
Comme vous pouvez le voir, j’en ai deux versions, jusqu’à la fin j’étais pas sûre des couleurs que je voulais. D’un côté le bleu et rose donnait le ton de l’acceptance et j’aime la couleur bleue, mais de l’autre, c’est un brin trop joyeux pour le thème. Le violet/gris lui convient parfaitement au thème et c’est donc pour ça que je l’ai choisi au final.
Même si en plein milieu de la peinture j’ai rajouté des teintes de roses à gogo pour que ça sois moins terne ahah.

Les deux statues sont carrément une référence aux Argonath de LoTR. Et le soleil ? Le portail.
Entre ses deux statues, les esprits passent pour aller ailleurs.

2. La première étape a été de refaire au bon format et assez rapidement le croquis. Le ciel est fait avec l’outil dégradé, puis j’ai peins un horizon et rajouté des traits autour du soleil que j’ai lissé (juste pour renforcer le dégradé que j’avais fait et rajouter un peu d’aléatoire dans le ciel trop lisse).
La mer est faite également avec l’outil dégradé, de façon à se voir refléter le soleil. Pas de reflet des nuages, vu que c’est pas une vraie mer, mais l’idée d’une mer (si c’est clair, ça reflète pas la vraie réalité, il y a donc des différences).

Par facilité, les deux statues sont faites sur un calque en objet dynamique. Cela me permet de peindre d’un coup les deux.

Le personnage central et les îlots sont peints en silhouette, puis j’ai rapidement mis quelques lumières, mais alors vraiment rapidement, juste pour garder une idée de la composition.

3. Des esprits houuuouhouhou (< ceci est un bruit de fantôme, de rien).
Rien de bien compliqué, c’est juste qu’ielles sont nombreux. J’ai fait les croquis des chevaux qui nageaient, puis j’ai peint les silhouettes en blanc, avant de leur appliquer une opacité de 75%, puis j’ai peint leur réflexion dans l’eau et leur œil en blanc.

4. On retourne sur le décor maintenant que j’ai tous mes personnages.
J’ai rajouté des détails sur les nuages, ainsi que plus de nuages en profondeurs.
J’ai également peint avec une texture d’herbe les îlots.

5. Là, on arrive au moment où j’ai rajouté du rose et quelques teintes flash en teinte sur l’ensemble de l’illustration pour rappeler mon idée de base. Cela permet que l’ensemble soit moins terne, sans pour autant que ça sois trop coloré, j’aime l’effet que ça fait.

Niveau peinture, j’ai mis des ombres sur mes statues et commencés à leur peindre quelques détails de texture et de volume, les statues ont des yeux par exemple maintenant !

J’ai aussi peint des vaguelettes dans l’eau, ainsi que les bords où l’eau touche l’herbe.

6. Moment peinture du cheval, déjà en faisant les aplats de sa robe (oui, il n’est pas que noir, il y a du brun dans sa robe), puis en ajoutant des ombres et des lumières.

7. Comme l’étape juste avant, mais sur les statues ce coups-ci !

8. J’ai ensuite corrigé les derniers détails qui me plaisaient pas trop et surtout, j’ai rajouté des plantes sur l’île du premier plan.

Ielles peuvent partir

Et voilà !

Plus d’un an pour poster un article ?

Heu. Oui.
Il y a toujours un délai entre le moment où je finis une illustration et le moment où je la poste, pour diverse raison perso en plus du fait que ça prend un peu de temps à rédiger, mais c’est maximum deux mois d’habitude. Là, heu, pour rien vous cacher j’avais laissé le soin de monter la vidéo à quelqu’un qui ne l’a jamais fait, entre temps OVH a fait flambé mon serveur et mon serveur de secours, j’ai donc dû retourner à une vieille version de mon site et la mettre à jour (en plus de réinstaller tout mon serveur), ensuite j’ai dû organiser et faire mon déménagement, après m’être installé, il y a eu un orage qui a fait flambé mon alimentation et endommagé mon disque dur de travail, j’ai donc dû acheter un nouveau disque et j’en ai profiter pour réinstaller de zéro mon PC. Et je vous parle pas des soucis de santé de mes chatons.
Bref, la vie m’a fait me concentrer sur d’autres trucs que mes articles et j’ai monté la vidéo un an après.
Voilà, voilà.

Je crois que c’est le plus gros laps de temps que j’ai jamais eut entre la finition d’une œuvre et son poste ahah.


Levelling up to lvl10 – Le challenge pour gagner du niveau en illustration

Est-ce que ça vous dit un petit challenge ?
Oui ?
Farpait, moi aussi !

C’est le challenge que je me suis concocté et fait pendant le mois de février et celui de mars. Son but est de me faire m’améliorer en illustration, sans devoir faire 100 chevaux ou juste des décors pendant 30 jours. Le but est de varier un peu les saveurs et m’améliorer globalement dans mes peintures. Ce fut intéressant, donc je l’ai un peu mis au propre pour le partager !

Je l’avais également fait en février 2019, avec son concept de base qui était de reprendre la carrière créative des Sims3 et de l’adapter à l’illustration, ce qui faisait bosser pas mal de choses, mais surtout me forcer à réaliser X peintures à chaque level et … c’était bien pour me forcer à peindre, mais pas vraiment adapté pour apprendre. Cette version 2020 est, je pense, plus adaptée et plus fun, globalement.
Du coup, ce cet héritage Sims en reste que chaque semaine correspond à un LVL (level – niveau). Je trouve ça fun comme ça.

Dessin d'Anoukiss dans sa maison

Préparation du challenge

De mon côté, je l’ai fait en numérique, donc je n’ai pas prévu de matérielle, mais si vous voulez le suivre en traditionnel, je vous conseille de rassembler votre matériel.

Question planification, je m’arrangeais pour le faire pendant 1h chaque matin au lieu de mon échauffement habituel et j’ai globalement trouvé qu’une heure par jour me suffisait.
Après, c’est un challenge à faire dans son coin avant tout, rien ne vous empêche de le faire à plusieurs, mais l’intérêt de le faire seul c’est de se permettre de repousser au lendemain une journée si jamais vous ne pouvez pas la réaliser.

J’ai prévu chaque level pour se faire en une semaine : cinq jours de la semaine pour apprendre et étudier, deux jours du week-end pour se faire plaisir et réaliser une peinture pendant ses deux jours.
Chaque semaine augmente normalement graduellement en difficulté.

Histoire de ne pas bloquer (parce que perso, suivre un plan dépends grandement de ma motivation du jour), j’ai mis pour chaque tâche plusieurs options. Le but est d’en faire une, pas toutes, histoire de ne pas se surcharger inutilement.

Artiste 0%

LVL 1 – Collecteurice de livre d’art

C’est la première semaine et le premier level, on démarre tout doux en préparant le reste du challenge principalement, histoire de pouvoir augmenter doucement la difficulté. On va s’entourer d’inspiration, de modèles et de cours qui vont vous aider (autant des livres techniques, que des sites de gesture drawing que de référence).
Je vous conseille en amont de lire mon article sur S’organiser pour dessiner, afin de préparer un espace de travail (physique et mentale) qui vous conviendra.

Dessin d’imagination. Notez tout ce que vous souhaiterez améliorer dans le futur
Avec vos notes prises hier, définissez 3 points précis sur lesquels vous allez vous focaliser pendant le challenge
Rassemblez plusieurs sources d’inspiration photo de paysages et d’humains (ou d’un animal en particulier)
Rassemblez des tableaux de maître et capture d’écran de vos films favoris
Rassemblez des cours sur le sujet qui vous intéresse (livres, tutoriel, vidéo YouTube)
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Histoire de pas vous lâcher dans le vaste internet, voilà une petite liste d’endroit où trouver vos références, capture d’écran et divers cours :
Récapitulatif de tous les liens de références (humains et chevaux) que je connais
– Sites de références photo : Pixabay et Stockvault
– votre bibliothèque locale
Gallica
Des tableaux Pinterest avec une bonne curation destinée à l’apprentissage
– Côté YouTube : Bob Ross, Proko et Sycra

Artiste 10%

LVL 2 – Éclabousseureuse de peinture

On est prêt-e à partir pour de bon, dans de bonne condition ! On se concentre autant que possible pour prendre de bonnes bases !
C’est la semaine où on fait pas mal d’exercice et d’étude.

Étude anatomique / Gesture drawing
Copie d’une photo ou d’un objet visible sur votre bureau
Copie d’un tableau de maitre ou d’une capture d’écran
Etude rapide de photos avec un minimum de trait (faites-en un maximum en 1h)
Trouvez une vidéo/un livre sur ce qui vous a posé le plus de soucis cette semaine et suivez-le
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Artiste 20%

LVL 3 – Curateurice de palettes

Un peu moins de copie à partir de là, même si on en fera au moins une par semaine, mais maintenant qu’on a relativement les bases de posées (ou qu’on sait quoi travailler lors de nos sessions), on va varier les plaisirs et les études.
Quand je parle d’étude, je parle de mettre à côté plusieurs références différentes et pendant qu’on peint, y faire référence pour noter tous les détails qu’on avait oubliés/jamais remarqué, ce n’est donc pas de la copie pure et dure, mais le but est de bien analyser les différentes photos de l’objet/décor qu’on aimerait peindre de manière plus réaliste, voir une fois qu’on sait relativement la peindre de façon réaliste, après à la peindre de façon stylisée.

Si lors d’un exercice vous rencontrez des difficultés, prenez des notes : ce sera l’occasion de rechercher sur le sujet le vendredi.

Peinture d’élément de décor naturel (caillou – eau – arbre – fleurs) avec référence
Étude de lumière à partir de photos (de divers paysage et/ou objet)
Création de pose dynamique (ne pas hésiter à regarder des vidéos et à exagérer les mouvements)
Peinture avec 1 couleur principale dominante
Trouvez une vidéo/un livre sur ce qui vous a posé le plus de soucis cette semaine et suivez-le
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Artiste 30%

LVL 4 – Critique de couleurs

Cette semaine, autant que possible, on se concentre sur les couleurs, la façon qu’à la lumière de rebondir d’objets en objets, sur les ombres et sur la façon qu’ont les couleurs de crée une ambiance.
On passe donc un peu moins de temps sur les détails, mais plus de temps à comprendre comment utiliser la couleur.

Si lors d’un exercice vous rencontrez des difficultés, prenez des notes : ce sera l’occasion de rechercher sur le sujet le vendredi.

Étude de capture d’écran
Étude de lumière (plusieurs peintures minimalistes d’objets ou décors avec une ombre projetée visible)
Étude de lumière (plusieurs peintures minimalistes d’objets ou décors en plein soleil)
Copie d’unae artiste dont vous appréciez les couleurs
Trouvez une vidéo/un livre sur ce qui vous a posé le plus de soucis cette semaine et suivez-le
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Artiste 40%

LVL 5 – Mélangeureuse de couleur

Mélanger couleur ET texture ? Pas simple, mais on relève le défi !

Si lors d’un exercice vous rencontrez des difficultés, prenez des notes : ce sera l’occasion de rechercher sur le sujet le vendredi.

Copie d’un tableau de maitre
Étude de texture (d’un métal / d’une pierre précieuse / du cuir)
Peinture d’objet (selon photo ou selon ce que vous avez sous la main)
Peinture de décor (avec référence si possible)
Trouvez une vidéo/un livre sur ce qui vous a posé le plus de soucis cette semaine et suivez-le
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Artiste 50%

LVL 6 – Créateurice de toile

Si lors d’un exercice vous rencontrez des difficultés, prenez des notes : ce sera l’occasion de rechercher sur le sujet le vendredi.

Étude de perspective et/ou de bâtiment
Étude de paysage/sujet dans un éclairage chaud
Étude anatomique en couleurs
Copie d’un tableau de maitre ou d’une capture d’écran
Trouvez une vidéo/un livre sur ce qui vous a posé le plus de soucis cette semaine et suivez-le
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Artiste 60%

LVL 7 – Créateurice de composition

Autant que possible, tenter de créer des compositions qui vous plaisent visuellement et/ou qui aident à mettre en avant le thème de votre sujet cette semaine, voir, regarder comment les autres artistes font pour créer des compositions attrayantes.

Si lors d’un exercice vous rencontrez des difficultés, prenez des notes : ce sera l’occasion de rechercher sur le sujet le vendredi.

Étude en un minimum de trait de la composition de capture d’écran et/ou peinture (en faire un maximum en 1h)
Étude de photo (pourquoi est-ce que la composition vous plait ? Tentez de la reproduire)
Étude de décor/objets avec un éclairage froid
Copie d’unae artiste qui fait des compositions qui vous plaisent
Trouvez une vidéo/un livre sur ce qui vous a posé le plus de soucis cette semaine et suivez-le
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Artiste 70%

LVL 8 – Peintre perfectible

Si lors d’un exercice vous rencontrez des difficultés, prenez des notes : ce sera l’occasion de rechercher sur le sujet le vendredi.

Étude avec photos de texture de nourriture (fruit – gâteau – plats – sauce et cætera)
Essaie de peinture de son sujet de prédilection sans modèle (faites des notes pour savoir où sont vos points faibles)
Étude anatomique et gesture drawing, en se concentrant sur les problèmes rencontrés la veille
Étude d’une capture d’écran
Trouvez une vidéo/un livre sur ce qui vous a posé le plus de soucis cette semaine et suivez-le
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Artiste 80%

LVL 9 – Artiste imaginatif-ve

Si lors d’un exercice vous rencontrez des difficultés, prenez des notes : ce sera l’occasion de rechercher sur le sujet le vendredi.

Étude de photos de votre sujet de prédilection
Copie de textures (céramique, verre, herbe, peinture qui s’écaille par exemple …)
Étude de paysage en perspective (nature ou ville)
Étude d’objet de la vie de tous les jours (votre tasse préférée, votre bouteille de shampoing, votre plat préféré, ce que vous voulez)
Trouvez une vidéo/un livre sur ce qui vous a posé le plus de soucis cette semaine et suivez-le
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Artiste 90%

LVL 10 – Maître-sse du pinceau

Inclure dans chaque étape de LVL up de la pratique, de la pratique avec modèle, de la lecture de livre/tuto et caetera. Faire choisir un modèle au départ.

Si lors d’un exercice vous rencontrez des difficultés, prenez des notes : ce sera l’occasion de rechercher sur le sujet le vendredi.

Étude anatomique et gesture drawing
Étude de paysage/objets peu éclairé (levé de soleil, pénombre et/ou jour nuageux)
Copie de votre artiste préféré et/ou d’une capture d’écran
Peinture d’imagination pendant 20min et finition de l’illustration en s’aidant de référence pour chaque élément
Trouvez une vidéo/un livre sur ce qui vous a posé le plus de soucis cette semaine et suivez-le
Commencer une peinture personnelle
Finir la peinture personnelle

Artiste 100%

Vous avez remarqué que les exercices se répètent ? Oui, je ne voulais pas être trop précise pour laisser de la liberté à chacun-e d’adapter à sa convenance et aussi, le fait de répéter les exercices au fil des semaines aides à mieux les comprendre et à revoir ce qu’on pensait peut-être acquis pour continuer de s’améliorer. C’est pour ça que travailler en série ou faire en boucle certains exercices sont bénéfique : on retient mieux.

Si vous ne voulez pas suivre le challenge, voilà mes quatre catégories que j’ai mises en place avec quelques idées dedans.

Anatomie et formes

– Dessin imaginatif (qu’est-ce que je pourrais améliorer et apprendre ? prendre des notes)
– Étude anatomique
– Étude de pose dynamique
– Étude de perspective : objet de tous les jours
– Étude de perspective : bâtiment

Textures et rendus

– Pierre
– Objet naturel (feuille, eau)
– Métal et bijoux
– Cuir
– Aliment
– Tissus

Couleurs et lumières

– Étude d’une image avec des couleurs froides
– Étude d’une image avec des couleurs chaudes
– Étude d’une image avec une ombre portée
– Étude d’une image avec un ciel couvert
– Étude d’une image avec un plein soleil
– Étude d’une image en intérieur

Copie

– Tableau de maitre
– Image avec une palette monochrome
– Capture d’écran

Il ne faut pas hésitez à remixer selon vos envies, mais vous avez là un bon challenge ! Hésitez pas à me montrer vos progrès !


Je ne sais pas quoi dessiner : je fais quoi ?

Peut-être que vous aussi vous essayez de vous installer une routine pour dessiner chaque jour un peu. Ou peut-être que vous voulez juste dessiner un peu plus que d’habitude. Ou encore vous vous demandez souvent quoi dessiner. On sait tous qu’on galère tous, entre manque d’inspiration, de motivations ou art-block.

Alors, où trouver cette inspiration tant recherché pour enfin savoir quoi dessiner ?

Le syndrome de la page blanche

Vous êtes installés. Devant vous, votre feuille blanche (ou votre écran vide, c’est selon).

Et BLAM, c’est la leucosélophobie !

On a tellement envie de bien faire, de faire un dessin bien sympa, que toute idée qui nous vient en tête est MAUVAISE. Du coup, impossible de commencer ou finir ce qu’on a sous les yeux.

C’est ce qui déclenche pas mal de soucis chez les artistes. On connait tous ce genre de blocage … qui sont pas agréable à avoir.

Pas de panique dans la boutique !

On va tenter de se dépatouiller et de remplir notre feuille. Voilà donc un plein d’idée qui j’espère vous aidera.

L’hibernation créative (le copain positive-attitude de l’art block)

Parce que parfois, on a le syndrome de la page blanche juste parce qu’on a besoin d’une hibernation créative et que notre cerveau nous y a plongés sans qu’on s’en rende compte.
Lire l’article

Art block : en venir à bout

L’ennemi juré des artistes, pire que la leucosélophobie ou l’hibernation créative, qui n’est pas une fatalité !
Lire l’article

 

Les simples

Ces idées sont simplement là pour avoir quelques choses de vraiment facile et rapide à faire pour remplir sa feuille et/ou faire le minimum syndicale quand on veut absolument dessiner, mais en a pas la force mentale ou physique de le faire.

Le but est de ne pas (trop) angoisser et ne pas se rendre malade si jamais vous n’êtes pas capable de ne rien faire. L’illustration ne devrait pas vous rendre malade, cependant, si c’est le cas, demandez-vous pourquoi ou parlez-en, c’est pas normal (prenez soin de vous, vous êtes une personne géniale et le mêritez <3).

Fais un rond

Quand je ne suis pas chez moi, loin de mon PC ou juste que je n’ai pas envie de choisir, je fais un rond.

Oui, c’est peu, mais c’est un début.

Sois je m’arrête là et j’ai fait mon dessin de la journée. Même si c’est peu, ça m’aidera à avoir le cerveau en paix.
Sois je le met en volume. Au feutre, au crayon, au bic, en hachures, toutes les techniques sont bonnes.
Sois je pars sur une tête d’animal.

Le tout est de pouvoir me dire « oui, j’ai dessiné aujourd’hui. C’était pas une œuvre d’art, mais je l’ai fait. »
Je dessine pour mon propre plaisir. Mon but est de me faire plaisir et même si j’aimerais produire une œuvre finie chaque jour, je sais que je n’en suis pas capable alors je ne veux pas me dégoûter.

Zentangle

Fun à faire, on l’a toustes plus ou moins fait (ou au moins une variante en cours) : il s’agit de remplir une zone (souvent carré) de motif, que ce soit des lignes, des bulles ou quelques choses d’un peu plus complexe. Si vous tapez zentangle sur Pinterest ou Google vous verrez plein d’exemple plus sympa les uns que les autres.

En plus de vous détendre et de vous faire remplir votre carnet, cela vous apprendra à dessiner des nouveaux motifs pour vos futures illustrations ! Fini les habits unies pour vos personnages !

Les funs

Ces idées sont là pour s’amuser, purement et simplement, histoire de relâcher la tension et faire s’agiter le crayon/stylet/pinceau.

Trouver un ami

À quatre mains, c’est plus rigolo !

C’est le moment d’échanger vos linearts avec un ami pour que chacun colorie l’œuvre de l’autre. Ou alors de dessiner son personnage favori pour lui faire un cadeau.

Pas d’ami dessinant dans votre entourage ? Il existe plein de coloriages sur internet que vous pourrez coloriez afin de vous amuser.

Randoms Generators

En français, générateur d’aléatoire. Le but de ses sites est de prendre deux éléments et les mélanger. Cela fait toujours la surprise et c’est souvent farfelu.

Il en existe plein sur les internets, mais en voici quelques uns que j’aime bien :

Les études

Pour s’améliorer, rien de telles que s’inspirer de la vie réelle. Mais parce que dessiner 100 fois le même taille crayon c’est rapidement gonflant, quelques idées pour varier un peu les plaisirs et apprendre d’avantage.

Les références

D’autres fois, j’ai pas envie d’imaginer ou de me servir concrètement de mon cerveau.

Alors j’ai un dossier sur mon bureau plein de photos ou dessins qui m’ont inspiré à un moment X ou Y et que je recopie donc méthodiquement. Dans ce dossier, j’ai des chevaux, des rats, mes animaux préférés, des humains parce que je sais que je galère à en dessiner, mais aussi des voitures, des motifs, des animaux moins communs et plein de choses diverses et variés. Un vrai bric à brac ! Mais dans ce dossier, il y a bien un truc qui va m’accrocher l’œil.

Parfois, je recopie une image et je la détourne.
Le panda que j’ai dessiné était de dos ? Et si je l’imaginais dans la même position, mais vue de face ? Je n’ai pas toujours envie de partir comme ça, mais c’est un bon exercice qu’il est bon de faire quelques fois.

Gesture drawing

Lancer un timer (idéalement entre 30 sec et 10min) et tenter de capturer l’essence du modèle !
Faites ça en série et vous apprendrez très vite !

Malheureusement, il n’existe pas encore de site de ce genre spécialiser dans les animaux … Mais en vous créant vous-même un dossier de photo et en vous armant d’un chronomètre, il y a moyen de vous recréer un système similaire.

Utilisez un pantin

Jouer avec un pantin (de bois ou en 3D) vous permettra de vous amuser à lui donner des positions rigolotes et si vous prenez des screenshots/photos à chaque fois qu’une pose vous intéresse, vous pourrez l’explorer sous plusieurs angles. Cela vous aidera à appréhender les formes en 3D.

Si vous n’avez pas de pantin ou figurine posable à portée de main, voici Design Doll (ou votre nouveau mannequin 3D facile d’utilisation, genre vraiment, que pour les humains malheureusement).

Copitons gaiement

Mais comment qu’ielle a fait … ?
La question vous taraude et la personne n’a pas fait de tutoriel ? Vous voulez vraiment comprendre la technique d’un artiste ?
Pour apprendre d’une personne, rien ne vaux s’inspirer d’elleux directement !

Prenez une oeuvre avec un élément qui vous intéresse (texture, couleurs, composition … ce que vous voulez) et tenter de le refaire. Faites plusieurs essais et tenter d’analyser pour vraiment avoir une idée de la meilleure façon de procéder pour arriver à un résultat similaire. Vous apprendrez beaucoup, même si vous n’arrivez pas au même résultat.

Bien sûr, si copier ou décalquer pour apprendre c’est totalement okay, pensez que très peu de personne apprécie qu’on poste sur les réseaux sociaux ce genre de copie. Donc pensez à garder précieusement pour vous votre travail et ne le diffusez pas. Et si vraiment vous souhaitez montrer ce que vous avez réalisé, pensez à taguer l’artiste originale, donnez les liens de son site et ses réseaux sociaux et bien sûr si la personne vous le demande, soyez prêt à supprimer votre oeuvre des internets.

Les tutoriels

Vous avez toujours voulu savoir peindre une bulle de savon ?
Vous ne savez pas quoi dessiner, alors c’est le bon moment pour trouver un tutos qui vous plaît sur le sujet et pas à pas, le refaire. Vous rajouterez un outil à votre arsenal de compétence et peut-être que cela vous donnera envie de faire une illustration complète sur le sujet !

Les défis

Là, le but est clairement que ça soit compliqué et sortir de sa zone de confort ! Mais de temps en temps, ça fait du bien.

Redessiner une vieille oeuvre

Draw this again est un des challenges les plus connus et populaire, pourquoi ne pas le faire ? Prendre un vieu dessin que l’on aimait bien et le refaire, pour voir comment on a progressé.

On peu même le faire en changeant de médium. Vous l’aviez fait à l’aquarelle ? Pourquoi ne pas tenter de le refaire sur votre ordinateur ? Ou en pâte à modeler !

Explorons l’espace

Trouvez chez vous un objet avec une forme intéressante (à vous de voir ce que vous trouver intéressant, ça peut autant être un dé qu’une bouteille avec une jolie forme).
Prenez une photo d’un angle qui vous intéresse.
Dessinez par dessus votre forme pour en faire un vaisseau spatiale. Pensez à l’habitacle, à un moyen de propulsion, peut-être un moyen de défense ? Ou de minage ?

Donnez libre court à votre imagination ! Quel que soit le résultat, c’est un exercice intéressant.

Pour avoir un peu d’inspiration, je vous conseille d’aller regarder ce que fait Erix Geusz, il maîtrise l’exercice.

Forme étrange

Vous avez sans doute déjà croisé cette exercice, certains l’adore, certains le déteste. A vous de voir.

Le but est de dessiner une forme quelconque (si possible pas trop complexe), soit au crayon de papier, soit au feutre.
Dans cette forme, calez-y ce que vous voyez. Que ce soit un visage, un animal roulé en boule ou un véhicule. Le but est de donner des contours et des traits à cette forme, sans en sortir pour créer un nouvel élément.
C’est tout aussi fun que c’est frustrant.

Limitation de couleurs

Petit défis que vous avez sans doute déjà croiser. Que ce soit sous le nom de « 3 marqueurs challenges » ou un nom similaire.

L’idée est de choisir une ou X couleurs de façon aléatoire et réaliser une illustration en se limitant exclusivement à ses teintes-là.

Vous pouvez trouver des palettes sur DeviantArt, en générer une sur le site Paletton ou aller sur Design Seeds (chacune des palettes que ce site propose comporte une petite photo, ça donne une idée de thème).

Les prompts

Parfois, il me manque juste l’étincelle pour embraser l’idée. Alors j’ai toujours dans un coin de mon PC des listes de prompts (aussi appelé liste d’inspiration) de truc à dessiner.

  • Draw the squad
  • Inktober prompt
  • Prompt
  • OC prompt

Ce sont milles idées de choses que je pourrais probablement dessiner, mais il y en a bien une qui va m’inspirer. Il me suffit de taper ça sur google, pinterest ou tumblr et je trouverais un truc.

Pleins d’autres challenges

Je ne vais pas pouvoir consacrer un paragraphe pour chaque challenges que je trouve intéressant … alors, voilà une petite liste.

  • Dessiner 100 fois le même sujet (100 rats, 100 chevaux, 100 paysages, et caetera)
  • Le même personnage, 4 éclairages différents (du dessous, du dessus, du côté droit, du côté gauche)
  • Gender bender (changement de genre d’un personnage)
  • Un dessin inspiré d’une chanson
  • A l’envers (à retourner à la fin pour voir le résultat)
  • De la main non-dominante
  • Un personnage dans un autre style (cartoon, réaliste, dans le style d’un ou plusieurs artistes)

Recharger les batteries

Il n’y a pas que l’illustrations dans la vie … et si plutôt qu’une liste de dessins à faire, j’vous montrer quelques endroits où vous pouvez trouver votre propre idée de dessins à faire ?

Youtube

Oui, Youtube n’est pas qu’un site de procrastination.

Quand je manque de motivation, je vais y découvrir de la musique (étrangement, Soundcloud me propose moins ce que j’aime). Généralement avoir de la musique nouvelle ça me motive. Parfois, je mets des musiques que je connais déjà et pareillement, ça me donne envie de gribouiller.

Parfois, je regarde des timelapses, speed-painting ou des tutos (même de techniques que je ne compte pas tester, tel que les craies à huile).
Voir des gens dessiner ou réaliser des illustrations ça me donne envie.
Inutile de me comparer à eux, j’ai clairement pas le même niveau. L’idée est juste de me lancer à faire quelque chose.

Je regarde parfois des artistes que je connais déjà, parfois ceux que me suggère Youtube, sinon, je tape un mot-clé « Timelapse » pour voir comment font les autres, « Aquarelle » si je veux apprendre à faire de l’aquarelle.

Au passage, sur Youtube, n’hésitez pas à regarder peindre Bob Ross (notre dieu à tous quand il s’agit de décor) ou mieux, à prendre vos pinceaux ou stylets et tenter de reproduire ce qu’il fait en suivant une vidéo.

Pinterest

Pour quand on coince sur un sujet (ou qu’on l’aime juste esthétiquement), on peut créer des tableaux sur un sujet !
Comme ça, quand on a un petit creux dans son inspiration, on peut aller regarder ce qui nous motive (que ce soit une photo, un dessin ou autre chose) et peut-être retrouver l’envie.
On peut le faire dans des dossiers sur son PC ou alors, utiliser Pinterest qui est un site fait pour cela.
Quelques idées de tableaux toujours utiles : paysage, charadesign et motifs.

Le mot de la fin

Les muses c’est galère à canaliser. J’espère vous avoir donner quelques idées pour les relancer. Il ne faut pas hésitez à prendre les idées qui vous intéresse, les mélanger ou les disséquer, bref, en faire ce que vous voulez pour que ça vous amuse !

Qu’est-ce que je dessine … ?

Toujours pas réussis à vous décider ?

Faites une liste de TOUT ce qui vous tente, oui, tout, même si ça donne une liste de 400 éléments.
Numérotez ses éléments.
Grâce à Random.org, lancer True Random Number Generator.
Réalisez l’éléments que vous venez de tirer.

Vous pouvez recommencer autant de fois que vous voulez quand vous savez pas par quoi commencer, ça vous retire votre pouvoir de décisions et parfois, ça fait du bien de laissez l’aléatoire faire.

Et vous ?

Une super botte secrète ? Une astuce pour battre la peur de la page blanche ou vous aider ? 


Indie

Je veux nager dans le ciel et m’y écrouler telle une majestueuse baleine.

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 21 x 29,7 cm (3508 x 2480 px), 300dpi
Temps :
1h55

Détail(s) et inspiration(s) :

Shadkill avait un personnage que je voulais peindre … Alors dès que j’ai eu l’autorisation de peindre Indie, je l’ai fait !

1. Je voulais la peindre en train de voler dans les nuages. J’avais aussi envie de violet, dooonc j’ai commencé sur un ciel rose. J’ai fait un croquis rapide d’un pégase et derrière j’ai commencé à peindre un horizon avec un soleil et des nuages en diverses couches. Je savais pas trop ce que je voulais en bas comme paysage …  Du coup j’ai mis en aplat Indie.

2. Après quelques réflexions, je me suis dit « eh, on est dans le ciel, pourquoi pas encore plus de nuages ? »
Plus de nuages furent peints, donc !

J’ai eu un peu de mal à les disposer, mais en faisant des vagues du fond jusqu’au premier plan et en rajoutant du noir, ça le fait ? Bon, la perspective est pas fameuse, mais ça fait le job et c’est le principal. En tout cas, ça encadre bien la jument et j’aime la composition globale que ça crée.

3. Avec des aplats et un fond presque complet … restait à peindre joyeusement Indie !
J’ai utilisé pas mal d’oranges pour que les lumières soient bien visibles. Au début je voulais peindre en rose les lumières, mais ça rendait vraiment trop étrange.

4. Finalement, après l’ajout d’oiseau et quelques autres touches de couleurs voilà le rendu final !
C’est techniquement pas une peinture complexe, mais je l’aime beaucoup. J’adore les couleurs utilisées particulièrement.

Période rose

Alors que j’aime pas spécialement la couleur rose, j’ai l’impression d’avoir glissé du bleu vers le violet, pour arriver vers le rose. Je sais pas, il y a quelque chose de très satisfaisant à peindre des teintes de roses. Je sais pas si la tendance continuera, mais c’est rigolo à noter.

Je peux ainsi vous aider à mettre en image vos différents besoins !