Articles

Séries à voir (selon Scotis)

Pendant que je rédigeais mon top10 de film d’animation, j’ai plein de noms de série (d’animation ou non) qui me sont venus en tête et j’me suis dit que ça serait sympa de vous les recommander ! De quoi vous occuper encore un peu plus longtemps.

Pas de top ce coup, parce que classer des séries c’est encore plus galère ? J’ai juste mis mes favorites, sans mentions spéciales du coup. Ce sera donc encore pas mal biaisé puisque basé exclusivement sur moi, mais j’espère que vous y découvrirez des séries qui vous plairont ! Du coup, hésitez pas à partager vos propres coups de cœur !

Les images que j’ai incluses dans cet article ne m’appartiennent pas !
Elles sont là pour vous montrer à quoi ressemblent les films dont je parle, histoire de vous donner envie.

Princess Jellyfish

L’animé m’a captivé, j’sais toujours pas l’expliquer. Le manga est encore en cours aux dernières nouvelles, j’le conseille très fortement (aussi).

Entre CLARA et toutes les scènes où il y a des méduses, ça ravit mon cœur d’amoureuse de l’eau. Je regrette juste que l’animé n’aille pas plus loin dans l’histoire. Mais 11 épisodes, ça passe bien.

Over the garden wall

C’est génial. Genre, j’en avais des bons retours, mais j’m’attendais pas à ce que ça me prenne aux tripes comme ça.

LES POMMES DE TERREUH À LA MÉLASSE !
Toute la série est remplie de moment culte, sérieux.

Seirei no Moribito – Guardian of the Spirit

THE animé à regarder (TAMAGO)

Je m’attendais à un truc plein d’action et pas super quand on me la conseiller, mais comme 90% des animés que m’a fait regardé mon compagnon, c’était génial en fait ! Il y a de l’action, hein, mais très peu au final (où j’m’en suis juste pas rendu compte).

Keroro Gunso

Des aliens qui viennent conquérir la Terre mais n’y arrivent pas à cause de notre culture ? Why not. C’est mon manga préféré (l’animé est pas mal aussi). Pour le fun, Tamama c’est le nom de mon ordi’ kukuku.

J’ai commencé à lire le manga vers genre mes 12 ans je crois ? Et j’ai jamais vraiment lâché jusqu’à mes 20ans. Il faudrait que je rattrape mon retard, mais en attendant, regardez-le (ou lisez-le).

Eyeshield 21

 J’aime pas les animés de sport … mais Eyeshield 21 c’est l’amour de ma vie <3. J’ai tous les mangas et tous les DVDs de l’animé à la maison <3.
Genre, même si vous aimez ni le sport, ni le football US, je vous le conseille.

Cowboy Bebop

Au début, quand Kainou m’a dit qu’il fallait que je le regarde j’étais « Meh. » maintenant que je l’ai vu, je suis là « REGARDEZ C’EST DU BOOOON ! » (et la bande-son est amour <3)
Pis il y a Ein’ et Ed’.
Un classique qui vaut son titre de classique (juste le film qui est bof).

Gravity falls

C’était vraiment (et est toujours) une bonne série (surtout si vous cherchez vous-même à démystifier les différents mystères et codes secrets, on s’est éclaté dessus).
J’suis surtout très heureuse qu’il n’y ait eu que deux saisons : ça bouclé là où ça devait boucler et n’a pas duré 30ans (je déteste les séries qui ont une date de fin dès le début et trouve le moyen de rallonger la sauce après).

Silver Spoon

J’adore la mise en face des réalités de la viande, des œufs et de la nourriture en général qu’il fait, le tout dans une humeur bonne enfant et sans virer au pro-vegan. Le développement du personnage principal fait du bien. Pis bon, ça tourne un peu autour des poneys inconsciemment puisque le prota est dans un club d’équitation et un des personnages secondaires veut faire sa voie dans les chevaux.

The good place

Tout le monde le vend comme la série philosophique et moi je regarde parce que je trouve la série comique et j’adore leurs aventures. J’me dis que j’ai peut-être loupé un truc, mais en tout cas, je m’éclate et j’ai suivis avec attention pendant presque deux ans. 

Steven Universe

J’ai accroché pour les visuelles, je suis resté pour l’histoire et les représentations qu’il y a dedans. J’étais assez déconnecté des dessins animés américains avant son arrivée dans ma vie et j’suis heureuse de l’avoir découvert.
À ce jour, ma série américaine préférée que je recommande vivement.
En plus que cette série influence énormément mes oeuvres.

Avatar The last airbender

Les 10premiers épisodes rhooo …
On me l’avait conseillé à moult reprise depuis mes années de lycée, j’ai toujours refusé parce que ça me semblait juste être la hype du moment, mais quand plusieurs années après on continuait de me vanter les mérites de la narration et des arcs des personnages, j’me suis dit « bon, on tente ».
Pendant les 10premiers épisodes qui introduisent l’univers j’me suis demandé où était l’intérêt de la série et après. 
OHMONCHAT.
Non, si, la hype était amplement mérité et en effet, les arcs narratifs sont plus que bien gérés. L’écriture de cette animé est DINGUE (dans le bon sens) et tellement bien gérée ?

Sherlock

J’ai commencé à regarder pour Martin Freeman, je suis resté pour tout le reste. J’suis arrivée suffisamment tard pour voir les 3premières saisons d’un coup, deux fois puisqu’après j’ai fait regardé à mon compagnon.
Il y a juste le 3ème épisode de la 4ème saison que je juge naze (et encore, je suppose que c’est subjectif).

Maintenant que j’ai cité les miennes : c’est quoi vos séries que vous me conseillez ?


30 jours pour relancer son inspiration avec le nettoyage créatif

Vous avez l’impression d’être coincé dans un engrenage créatif qui vous empêche de créer ? Ou une envie de repartir de 0 ?
Il est très facile de se bloquer sois même créativement parlant quand on met en place des habitudes qui partent d’une bonne intention telle que nous donner plus d’opportunité de prendre le temps de dessiner pour sois, mais après quelques mois, on attend précisément un déclencheur et on dessine moins.

Pas de panique à bord (les rats et la vitesse d’abord) !

Un bon nettoyage créatif vous permettra de relancer votre créativité avec plus de calme ! Ou moins d’anxiété au moins, voir, je l’espère un grand BANG suivis d’un déluge de création.

Challenge du nettoyage créatif

Ce challenge je l’ai mis au point pour moi à la base, parce que j’ai tendance à rajouter mille choses à mes habitudes quotidiennes et être surchargé, donc stressée et au final, ne plus savoir où donner de la tête. Faire ça tous les ans en novembre me permet de retirer tout ce qui finalement ne m’apporte rien et repartir tranquillement, la tête plus fraîche et finalement, avec une muse à fond les ballons.
Il a fortement été inspiré du plan en 5 semaines anti-bullying de Rebecca Sugar : Fearless self-expression.

Vous l’avez peut-être remarqué au fil de mes tutos, mais pour moi, ma santé mentale est plus qu’étroitement reliée à ma créativité. Si je suis angoissé, je ne vais pas avancer et ne pas tenter de prendre de risque dans mes créations qui sont donc de qualité moyenne selon mes critères.
Prendre soin de sa santé c’est bien et ça m’aide, mais prendre le temps d’avoir un planning non stressant pour moi m’aide à prendre soin de ma santé mentale et donc, de ma créativité.

C’est ce que vous propose dans ce challenge : 30 jours pour repartir sur de bonne base, plein de motivation et d’inspiration, sans avoir peur de s’exprimer !

C’est un challenge prévu pour être fait un peu tous les jours, sans idéalement prendre trop de temps pour laisser vos activités habituelles continuer. Selon les jours, les tâches prennent entre 5min et 45min.
Vous pouvez aussi faire 7 tâches d’un coup le lundi, puisque j’ai regroupé par semaine pour donner un thème global. Adaptez à vous, votre pratique et votre temps disponible !
Personnellement je le fais une fois par an, mais vous pouvez le faire chaque trimestre si l’envie vous dit !

Semaine 1 - On évacue

On a tendance à toujours absorber ce qui nous entoure et à accumuler les émotions et choses. Cela finit par créer un trop-plein qui nous empêche de nous en dégager et de se concentrer sur ce qui est vraiment important.
Cette semaine on va se débarrasser de tout ce qui est en trop !

1. Nettoyage de bureau d’ordinateur et de téléphone

J’suis sûre que vous avez plein de logiciel, applications et documents qui vous encombrent sur votre bureau/écran d’accueil … Il est temps de supprimer/désinstaller tout ce dont vous ne vous êtes pas servis ses six derniers mois ! Ou de les archivés au bon endroit.

Bonus : vous pourrez enfin voir en entier votre fond d’écran et en profiter pleinement !

2. Nettoyage de vos documents sur votre ordinateur

On accumule facilement une quantité assez étonnante de fichiers sur un ordinateur … Il est temps de faire du rangement ! Supprimer tous les fichiers inutiles, ranger votre dossier Téléchargement, créer de nouveaux dossiers pour rassembler différents fichiers ensemble, organiser vos dossiers pour y accéder plus facilement, faire des raccourcis à vos dossiers que vous utilisez tous les jours, vider votre corbeille.
Peut-être même mettre à jour tous vos logiciels ?
Essayez d’avoir un ordinateur organisé au maximum.

Bonus : le faire également sur votre téléphone ne peut pas faire de mal.

3. Nettoyage de votre vie sociale virtuelle

En tant qu’artiste, vous êtes sans doute présent sur pas mal d’espace : entre les réseaux sociaux, les sites de portfolios, voir votre site/blog.
Vous avez sans doute une tonne de fichiers/illustrations non utilisé dedans que vous pouvez supprimer.
Inutile de passer 4h dans vos archives, mais juste faire un tour et supprimer les comptes que vous n’utilisez plus ainsi que les dossiers/albums/highlights et autres catégories devenus obsolètes.

Vous êtes sans doute aussi abonnés à moult newsletters sur votre boite mail, pourquoi ne pas vous désabonnez de celles qui ne vous intéresse plus (que vous ne les lisiez plus depuis des mois ou qu’elle ne vous apporte plus rien), créer des dossiers sur votre boite mail pour organiser vos emails ?
Moins de temps passé à trier vos mails est égal à plus de temps à passer à lire ceux qui vous intéressent ou à faire autre chose !

4. Analysez vos projets en cours

Vous avez sans doute une liste de projets en cours ou à faire, mais dans le lot certains sont démotivant, prennent trop de temps ou ne vous aideront en rien. Réfléchissez sérieusement à leur valeur (est-ce qu’ils vous apporteront quelque chose ? ou aideront quelqu’un ?) ou combien l’idée de le faire vous stresse. Si cela ne vous engendre que du stress ou vous prendra trop de temps pour très peu de bénéfice ou n’est juste plus d’actualité par rapport à vos buts actuels, il vaut peut-être mieux le retirer de votre liste de choses à faire. Cela donnera plus de place à des projets qui vous motiveront vraiment !

5. Retirez-vous des projets qui ne vous intéressent plus

Si vous n’avez pas signé de contrat ou reçu de l’argent en échange, il est toujours temps de vous retirer de tous les projets ou engagements qui vous angoissent ou vous fatigue. Vous avez le droit de ne plus avoir envie de participer à X ou Y.
Vous pouvez même rediriger vers quelqu’un d’autre qui fera sans doute aussi bien (ou mieux) que vous si vous ne voulez pas laisser dans la panade totale vos amis/collaborateurices.

Excusez-vous en expliquant vos raisons (manque de temps suite à de nouvelles activités passionnantes que vous voulez privilégier par exemple).

6. Analysez vos produits et services

Cette journée s’adresse principalement aux gens qui sont en autoentreprise. Si ce n’est pas pour vous, profitez-en pour voir ce que vous pourriez améliorer votre propre situation professionnelle.

Retirez et arrêter de proposer des services que vous détester (sauf si vous avez absolument besoin de l’argent que vous en tirez pour vivre) : ces services vous fatigue créativement, vous stresse certainement et vous empêche de prendre le temps de faire des services que vous appréciez.
Analysez vos mails/commentaires récents pour voir si une autre offre serez intéressante à mettre en place selon les besoins de votre communauté.
Et si vous offrez un service ou un bien qui a un gros besoin de maintenance (répondre à des questions, offrir un support, beaucoup de SAV) et ne vous passionne plus du tout, pensez peut-être à vendre à un prix plus faible  » tel quel  » et ne plus offrir de maintenance avec (ou créer une documentation plus complète pour aller avec).

7. Votre petit coin à vous

Un espace créatif, que ce soit une pièce, un bureau ou une mallette à dessin, c’est bien qu’elle soit pratique : vous devez vous y sentir bien, certes, mais aussi pouvoir vous lancer dans vos projets rapidement !
Faites-y du ménage : jeter tout ce dont vous ne vous servez pas, ranger ailleurs tout ce qui ne vous sert pas dans votre pratique artistique ou ne vous inspire pas, faites de cet espace votre endroit où vous serez productif et créatif !

Donnez ou recyclez tout le matériels que vous n’utilisez plus ou ne voulez plus (vieux outils informatiques, vieux matériel artistiques)

Semaine 2 - Étude

Maintenant qu’on est à vide, on est prêt à se remplir de choses utiles et à voir comment on peut améliorer notre absorption d’informations dans le futur. 

8. Évaluer votre situation actuelle

Sur une feuille / un document vierge notez tout ce que vous aimeriez bien faire ou changer, tout ce qui rendra votre vie créative (et personnelle) plus simple et plus sympa.
Est-ce que vous avez un système créatif qu’il vous faut mettre en place ? Est-ce qu’il vous faudrait un temps hebdo pour rassembler en un seul lieu toutes vos créations, notes prises sur votre téléphone ou dans votre carnet ? Est-ce que vous avez déjà planifié un temps pour mettre à jour votre portfolio ?
Notez tout, puis mettez sur une feuille à part tout ce que vous voulez vraiment accomplir. Pour chaque but, faites une liste d’actions réalisable. Pour chaque action, fixez-vous une date atteignable dans votre calendrier et trouvez quelqu’un pour vous tenir responsable (voir vous aider).

Faites ce que vous pouvez pour prendre compte de votre situation actuelle et aller vers une situation qui vous plaira mieux.

9. Préparez vos futures sessions d’apprentissages

Prenez une dizaine de vos dernières oeuvres devant vous. Quels sont vos points faibles ? Vos défauts récurent ? Ou ce que vous aimeriez savoir faire ?
Notez-les et pour chaque chose à apprendre, chercher de la documentation : tutoriels en ligne, livres, vidéos YouTube, formation … tout ce qui vous permettra d’apprendre.

Maintenant, bloquez dans votre calendrier une heure par semaine (ou plus) où vous reprendrez cette liste et prendrez 1h pour apprendre et étudier sérieusement.

10. Créer votre calendrier

Ces deux derniers jours on a commencé à planifier des choses, si vous n’avez pas encore de système de calendrier, il est temps d’en développer un qui marche pour vous.
Que ce soit un calendrier avec des cases sur votre mur, un Bullet Journal ou le calendrier Google, trouvez un endroit que vous pouvez toujours avoir sous vos yeux (ou presque), qui est pratique pour vous et si possible, vous plait visuellement.
Ce qui marche pour les unaes, ne marche pas forcément pour les autres. Testez plusieurs systèmes jusqu’à trouver la solution qui vous convient, quitte à ce que vous l’adaptez pour vous.

11. Aspirez vos artistes préférés

Unae artiste a une carrière qui fonctionne pour ellui ? Un style graphique qui vous plait ?
Est-ce qu’iel en a déjà parlé quelque part ? Si oui, regardez comment iel fonctionne et prenez des notes sur ce qui vous semble être une bonne idée et que vous voulez mettre en place dans votre propre vie.

Chaque pratique créative est unique, mais s’inspirer de vos idoles vous aidera sûrement à progresser ou améliorer votre propre pratique !

12. Personnal branding

Est-ce que vous avez un site / un portfolio où vous rassemblez tout ce qui vous concerne ?
Si non, voyez pour en mettre en place un : laissez les gens vous suivre et profiter de ce que vous crée.
Si oui : est-ce que tout ce qu’il y a dessus vous concerne toujours ? Faites une liste de tout ce qu’il vous faudrait remplacer ou mettre à jour et faites-le (ou planifiez-le).

Les gens doivent facilement trouver vos informations, où vous suivre sur les réseaux sociaux de leur choix et pouvoir facilement vous partager avec le reste du monde.

N’oubliez pas de mettre à jour votre page  » à propos  » et de supprimer ou archiver tout ce que vous ne voulez plus voir rattacher à vous.

13. Vos propres habitudes

Depuis le début de la semaine, on a pas mal fait de la planification … eh bien on continue !
Vous avez normalement accumulé pas mal de choses à faire et de listes. C’est le moment de tout reprendre, refaire un tri (non, vous n’allez pas TOUT faire) et voir pour alléger au maximum vos listes de choses à faire pour vous laissez du temps pour respirer et pouvoir créer sans pression.
Vous n’êtes pas obligé de jeter ce que vous vouliez faire, juste, archivez-les quelques part et concentrer vous sur 2 ou 3 buts majeurs. Le reste vous pourrez y revenir plus tard. Vous pouvez vous organiser en trois colonnes : « à faire », « à faire si j’ai du temps » et « à voir plus tard ».

Avec ce qu’il reste, voyez pour vous mettre en place un planning, voir des checklists de tâches à faire tous les jours, semaines, mois, semestres ou autre.
Bref, développez vos propres habitudes et emplois du temps qui vous convient.

Laissez-vous du temps libre pour vaguer aux corneilles, pouvoir changer au dernier moment le planning en cas d’imprévu et vous détendre. 

14. Vos sites utiles

Pour étudier, il faut copier et pour copier … eh bien il vous faut des références !
Compilez une liste de site où vous pourrez trouver facilement vos captures d’écrans, photos et mannequin.

Semaine 3 - Collection d'amour

On va se créer un espace créatif : autant physique que psychique. C’est le moment de s’entourer de tout ce qu’on aime pour absorber leur essence au fil des jours et se permettre d’explorer et de créer. On va s’entourer d’artistes qu’on apprécie !

15. Faites du ménage sur vos réseaux sociaux

Nulle doute que vous suivez une foultitude de personnes sur différents réseaux sociaux (que ce soit Twitter, Instagram, Pinterest ou que sais-je). Est-ce que vous avez besoin d’autant de brouhaha autour de vous ? Cela vous fatigue moralement, même si vous ne vous en rendez pas compte.
Arrêtez de suivre les gens qui ne vous intéresse plus, ont tendance à trop poster des choses qui ne vous intéresse plus, compte fantôme, compte postant du contenu offensant/questionnable et ne garder que la crème de la crème dans vos fils d’actualités.

Vous devez être entouré de choses qui comptent vraiment pour vous et en quantité raisonnable.

C’est aussi peut-être le moment de mettre à jour votre avatar, bannière et descriptions sur vos différents comptes.

16. Décorez

Maintenant que sur les réseaux sociaux vous n’avez plus que du positif ou des choses inspirantes, il est temps de faire de même IRL ! Entourez-vous de belles choses et de choses qui vous motivent ! Voir peut-être vous faire un tableau de motivation où vous collecterez tout ce qui vous donne envie de dessiner ?
Faites-vous un endroit inspirant pour vous.

17. Musique, maestro !

Vous bossez en musique ? Compilez plusieurs heures de musiques sur lesquelles vous pourrez travailler ! Que ce soit de la musique de jeux vidéos, du jazz ou du R&B, le but est de vous laisser le choix de travailler pendant 1h ou plus sans avoir à changer de musique.
Ou alors si vous savez que vous avez du mal à faire des pauses, prévoir des playlist de 50min pour vous forcer à faire des pauses.

Vous travaillez avec des bruits blancs ? Mettez de côté des nouvelles ambiances.

Vous travaillez mieux dans le silence ? Bon, bah désolé c’était une étape inutile pour vous …

18. Le pot à inspiration

On a toujours besoin d’un endroit où se ressourcer. Si avoir un endroit physique où reprendre de l’inspiration peut servir et être génial, en parallèle avoir une collection d’images inspirante ou de références pour unae artiste est important.

Faites-vous dans un coin une collection de livres sur les sujets qui vous inspire/intéresse, mais aussi de photos ou même d’illustration ! Tout ce qui peut vous donner un coup de boost pour dessiner quoi !
Que ce soit sur votre bureau, dans un coin de votre bibliothèque ou sur un Pinterest.
Vous pourrez vous y referrer dès que vous en avez besoin.

19. Matériel

Du matériel que vous avez vous fait de l’œil, mais vous n’avez jamais osé l’utiliser ? C’est le moment de le mettre en avant dans votre espace de travail pour le voir dès que vous commencer à dessiner et enfin, l’utilisez. Et si vraiment vous avez peur de l’utiliser, est-ce qu’il ne serait pas tant de regarder un tutoriel sur le sujet ?

20. Vous

Pendant que vous vous entourez d’oeuvre et d’artiste géniaux, il est temps de voir d’où vous venez. Reprenez de vieilles illustrations à vous et mettez en valeur quelque part vos vieux dessins que vous aimez : vous pourrez ainsi être fier-e du chemin que vous avez accompli et savoir que vous continuerez d’avancer.
Et si le cœur vous en dit, redessiner un de vos vieux dessins, pour avoir un comparatif direct de votre vous du passé et votre vous du présent : c’est toujours un exercice intéressant.

21. Entourez-vous d’ami-e-s

Vous n’êtes pas seul-e dans votre apprentissage et n’avez pas à avancer seul-e !
Trouvez-vous un endroit où vous pourrez discuter et expérimenter sans peur : que ce soit un groupe Facebook, un serveur Discord ou un forum. Vous devez pouvoir poser vos questions et aider les autres : à plusieurs on est plus fort, on apprend mieux et on s’amuse.

Semaine 4 - Expression

On a retiré ce qui ne nous servait plus et ajouté ce qui nous servira, c’est le moment de se servir de tout ça et de mettre en place de quoi faire tout ce qu’on aime faire !

22 à 28. Croquis

Maintenant, il est temps de voir si tout ce qu’on a mis en place marche !
Faites !

Que ce soit chanter à tue-tête ou effectivement dessiner, faites tout ce dont vous avez envie, sans vous forcer. Vous n’êtes pas obligé de montrer quoi que ce soit, vous pouvez tout garder pour vous. Vous n’avez aucune excuse pour repousser toutes vos idées de dessin que vous n’osez pas faire.

On s’est arrangé en début de challenge pour que vous ayez le temps.
On a passé 3 semaines à faire les tâches pas très rigolotes de planification.

C’est le moment de profiter !

Lâchez-vous !

Semaine 5 - Conclusion

Ces quatre dernières semaines, on a fait beaucoup. Ce n’est pas tout à fait fini : on a encore quelques tâches à faire avant de se dire qu’on a totalement fini !

29. Portfolio

Évaluer votre portfolio. Est-ce qu’il n’y a dedans que vos pièces maîtresses ? Est-ce que toutes vos oeuvres sont quelque chose que vous aimeriez refaire dans le futur ? Si vous voulez faire principalement du charadesign, est-ce que votre portfolio le reflète ?
Il est temps de prévoir de réaliser vos prochaines oeuvres qui iront dans le portfolio et refléteront ce que vous aimez faire et voulez faire.

Si vous n’avez pas de portfolio et aucun désire de dessiner autrement que pour vous et vous détendre, c’est un jour pour réfléchir à ce que vous voulez faire de toutes ses jolies illustrations : peut-être qu’il serait temps de les mettre en avant chez vous ?

30. Point

Dernier jour, c’est le jour de voir si vous n’avez rien oublié de faire, d’adapter le challenge si vous comptez le refaire pour la prochaine fois et de le planifier pour dans 1 an ou 3 mois.

Le but du challenge est de vous aider, donc il ne faut vraiment pas hésitez à modifier tout ce qui ne vous correspond pas et faire en sorte qu’il soit clair et simple pour vous, tout en vous aidant.

En espérant que ce challenge vous aide ! Qu’est-ce que vous avez modifié en le faisant vous ?


Visite d’atelier / Art studio tour (2019)

En juin 2019 je vous faisais visiter mon atelier tel qu’il était en octobre 2018 … et aujourd’hui en juillet 2020, je vous fais visiter mon atelier tel qu’il était en novembre 2019 !
Je suis consistante dans mon décalage, au moins.

J’aime bien archiver mes illustrations sur ce blog, ça me permet de regarder d’où je viens et d’avoir toujours sous la main tout ce que j’ai fait.
C’est un peu pareil pour mon bureau, j’aime ces articles parce qu’ils me permettent de me souvenir à quoi ressembler mon vieux bureau. Même si je reste une artiste numérique avant tout et que j’ai donc peu à montrer.

J’ai déménagé mon bureau

Oui, que le bureau.
En 2018 je partageais mon bureau (le meuble) avec mon conjoint et entre autres, il avait tendance à me déranger sans le vouloir quand il faisait des trucs de son côté et j’avais peu de place pour quand j’avais envie de peindre à l’aquarelle. En plus qu’être près de la porte me déconcentrer très rapidement dès que mon conjoint avait le malheur de faire sa vie.

Soucis réglés, puisque j’ai désormais un bureau (toujours le meuble) rien que pour moi !
Il s’agit en vérité d’une table de collectivité, très large, grande, très pratique, je l’aime d’amour. Je peux super facilement déplacer mon clavier et m’y aménager un atelier aquarelle et encre.

En janvier 2019, au jour du « déménagement » c’est à ça que ça ressemblait. Autant dire pas à grand-chose, puisque j’avais littéralement que ma table, mais c’était les débuts et déjà beaucoup plus spacieux que mon ancien bureau !
J’avais pour l’occasion découpé en deux ma bibliothèque de garage pour en avoir une partie au sol et une seconde sur le bureau, pour me faciliter le stockage à portée de mains. Parce que j’avais beau avoir une chaise roulante, je devais me lever auparavant dès que j’avais besoin de la boite à aquarelle.

Autre avantage de ce déplacement : le soleil !
J’ai deux fenêtres dans le bureau et j’étais dans le coin le moins lumineux de la pièce … Maintenant, quel que soit le moment de la journée, je suis éclairée. En fin de mâtiné le soleil est toujours géniale et je suis habilement situé pour n’avoir jamais de reflet sur mon écran grâce à un arbre judicieusement placé devant la fenêtre et l’orientation de la pièce.
Il n’y a pas que moi qui profite du soleil, par ailleurs.

Les aménagements pratiques

Je vais pas tout détailler en détail, parce que pas mal de changement ont été accessoire pour mon confort personnel (et parce que je me rappelle pas aussi).
Les deux plus gros aménagements que j’ai faits, ça a été de changer la tablette de l’écran pour qu’elles puissent accueillir les deux écrans (au revoir torticolis) et l’ajout d’un meuble de rangement à ma gauche.

J’ai donc un genre de bureau en L très accessible de partout avec ma chaise, très confortable tout ça pour travailler !

J’ai aussi changé de chaise, j’en suis heureuse, puisqu’elle se règle en trois points et que je l’ai donc tout à fait adapté à moi et ça me change la vie.

Niveau organisation, j’ai rien changé, je crois, donc si vous voulez voir comment j’organise mes pots/rangements dans le détail, je vous renvoie à l’article de l’an dernier.

Le tour

Enfin le vif du sujet ! Voici un petit tour de mon bureau !

Voilà à quoi il ressemble dans son ensemble.
Il y a pour le moment un meuble qui bloque la luminosité du côté gauche, il s’agit d’une ancienne tour de cuisine qu’on a pas encore trouvé de nouvelle place (mais qui me gêne pas).
J’ai pas mal rangé de choses ailleurs, ce sont les choses dont je me sers peu et ont donc leur étagère dédiée dans notre placard. Je les sors les jours où j’en ai besoin (pas plus d’une fois par mois) et les rerange le lundi suivant quand je fais mon gros ménage hebdo.

Du côté gauche, j’ai un gros meuble de rangement à tiroir, avec tous mes dossiers et classeurs de l’entreprise qui prend de la place, ainsi que du matériel d’envois et … le tiroir à bonbons et jouet à chat que je laisse pas à portée, mais que j’utilise très souvent … Mon bureau est dans la pièce à vivre de la maison et ça se sent.

Sur ce meuble, j’y ai ma corbeille à washi-tape, mes boites à cartes de visite et plein de bougies parfumées. J’aime les bougies, que voulez-vous (c’est aussi le seul meuble inaccessible pour les chats).

Sur le bureau, tout à gauche, il y a mon range-document, avec en bas les papiers pas encore archivés, au-dessus les papiers dit spéciaux, ce sont principalement les papiers fins ou colorés dont je me sers pour écrire ou faire des collages, mais pas pour peindre, le troisième étage sert pour tous les documents que je dois garder à portée de main et me sers plusieurs fois par semaine, le quatrième étage pour les carnets (même si mon principal se balade souvent dans le troisième) et tout au-dessus ? C’est l’étage fourre-tout, il y a la boite à câble, la boite à produit d’entretien (type chiffon à écran), des blocs-notes, mes gants à tablettes, mon pot à stylo bic, baguette chinoise et ciseaux à papier … Bref, tout le petit matériel qu’il est bon d’avoir sous la main quoi.

Ma bibliothèque est l’endroit où je range mes boites.
Chaque boite sert à un médium ou une utilité. On a donc la boite à aquarelle/encre, la boite à feutre/crayon, la boite à acrylique/gouache/pastel, la boite à outils de précision/scrapbooking, la boite avec le pistolet à colle/ficelles/glue, la boite à mannequin en bois, la boite à fixatif/peinture en bombe et la boite où je range les projets en cours qui ne sont pas sur papier et ne doivent pas prendre la poussière.

Il y a aussi mon tas de carnets.
En vrai, il y a aussi des enveloppes A4 et divers papiers pour imprimante dans le tas, mais 50% de ce tas est composé de carnets divers et variés pour peindre.
Sur ce tas, il y a une boite où je range mes palettes et mon pinceau à poussière (très utile quand on gomme, vu que j’ai les doigts gras et sans ça je fais des traces partout).
On trouve à côté ma bébé-planche à découper (j’en ai une vraie dans mon placard, celle-là me sert juste quand j’ai uniquement quelques feuilles à faire et que c’est pas nécessaire de sortir l’exacto knife).

Entre ma tablette et ma bibliothèque il y a des boites de Jack Daniel’s (récupéré aux poubelles, que je trouve classe, mais je sais pas quoi en faire pour le moment) et mes nombreux pots à crayon. Chaque pots à un thème qui me permet de ranger rapidement, mais j’ai tendance à les déplacer selon mes besoins.

Le coin principal du bureau : l’endroit où il y a le clavier, la tablette et les écrans.

Ma tablette me permet d’avoir mes écrans à hauteur d’yeux, ce qui est toujours agréable, mais aussi à disposer plein de grigris sans que j’aie à les déplacer dès que j’ai besoin de place. À l’exception de ma souris porte-bijoux et de ma règle, tous sont des objets à fidgets que je peux prendre en main dès que j’ai besoin de tripoter un truc ou manipuler quelque chose le temps de faire passer mon stress.

Niveau écran, celui de gauche est un vieil écran pas réglé où les 3/4 du temps, j’ai Trello et mon pomodoro d’ouvert. Parfois j’y ai des refs, mais c’est un écran secondaire quoi : toujours sous les yeux.

Vous remarquerez (ou pas), que j’ai deux webcams. Cela me sert quand je veux me filmer ou faire des lives ! Celle au niveau de la tablette ne bouge pas et est de qualité moindre. Elle est pratique pour avoir un second angle ou pour les choses qui demandent une faible qualité (elle est en 320dpi). La seconde, sur l’écran sur la photo est une 1080p que je déplace selon les besoins, j’ai un mini-trépied dans mon pot à gomme (oui, c’est logique) pour la déplacer.

Et pour finir ce tour d’horizon, mon tableau blanc. Le vent a décollé pas mal de choses dernièrement, mais je dois le refaire, de toute façon. J’y ai collé des trucs qui trainer ici et là sur mon tableau et que j’aime, histoire de les garder sous les yeux et m’en inspirer, à l’occasion.

Il est moche

Entre mes empilements d’objets divers et variés, le fait que tout est dépareillé et les couleurs différentes … Oui, il est moche. Il est clairement moins plaisant que tous les bureaux qu’on voit sur Instagram, Tumblr ou Pinterest et il fait pas rêver, clairement. Mais il est pratique et il m’est adapté, ce qui sont mes priorités.

Bien sûr que je rêve d’un jour avoir un bureau de rêve pratique et super beau !
En attendant, j’ai un bureau qui me convient et c’est le plus important. Peut-être qu’un jour je le peindrais histoire de tout raccordé, mais c’est en partant du principe que je me motive à le faire plus que d’autres aménagements/rangements dans mon appartement. Autant dire que c’est pas vraiment prêt d’arriver.

Tous les chats vous le diront : l’avantage d’un grand bureau, c’est de pouvoir s’y vautrer sans soucis à plusieurs.
Heureusement que j’ai que deux chats, je vous laisse imaginez si j’en avais dix (enfin, je dis ça, mais ielles sont bien dressés, quand j’écris vraiment ou dessiner, ielles se mettent sur le côté ou bouge dès que je dois m’étaler, donc en vérité ielles gênent jamais).

En janvier 2020 j’avais déjà en partie re-aménager mon bureau, donc vous pouvez être sûr-e qu’on se retrouve en 2021 pour un nouveau tour d’atelier !

Et vous il ressemble à quoi votre bureau ?


Nappé d’eau

La peau lisse, froide et sans poil, ressemblant étrangement à celle d’un phoque. Les crins semblant produire des cascades. Les yeux semblant percer mon âme et voir mes plus profondes peurs. Je doute que j’aie vu des chevaux. Quoi que j’aie pu voir, je ne suis pas restée longtemps et aie préféré courageusement les fuir.

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 21 x 29,7 cm (5847 x 4134 px), 500dpi
Temps :
3h40
Inspiration(s) musicale(s) : Patty Gurdy – Luring

Détail(s) et inspiration(s) :

Ce dessin a été réalisé pour Ulysses dans le cadre de l’Ami secret du Pot créatif. Il s’agit d’un événement semi-annuel où l’on tire au sort une personne et on lui réalise alors un cadeau.
Ses demandes étaient simples : quelque chose en rapport avec l’eau, si possible l’océan ou la mer. 
Vous voyez Les chevaux de Neptune, la peinture de Walter Crane ? Bon, ça me tentait fortement de faire un effet similaire de chevaux sortant de l’eau et composé partiellement d’eau.

1. Ce coup-ci, le premier croquis a été le bon. J’avais une assez bonne idée en tête de ce que je voulais. Niveau couleur, j’hésitais entre du bleu/vert et du violet. Le résultat final est assez étrange, mais c’est ma faute, j’ai pas testé lors du thumbnail si les couleurs allaient aller entres elles.

2. J’ai tendance à suivre l’instinct plus que le plan initial, c’est ça qui fait que le fond a un peu changé (on passe d’une étendue d’eau qui fait la longueur de l’illustration à un point d’eau à droite) ainsi que la position des deux chevaux qui présentent un front uni dans la même direction.
J’ai zéro justification du pourquoi du comment, ça c’est fait comme ça.

J’ai commencé aussi à peindre en noir et blanc, j’étais vraiment pas sûre de mes couleurs, donc j’ai voulu poser mes valeurs et voir ensuite ce que je pouvais faire.

3.  Après avoir fini de poser en noir et blanc la plupart des éléments, j’ai mis les couleurs (principalement en mode produit). J’aimais l’idée du contraste entre l’herbe bleus/verte et le ciel violet.
Ce genre de ciel est particulièrement plaisant à peindre : un dégradé du foncé au clair en base, ensuite avec une couleur claire, la Voie lactée qui est peinte avec un brush nuage, plus on va au centre, plus l’opacité est forte et pour finir, on coupe la bande avec du foncé. C’est assez rapide à faire et toujours impressionnant.
Niveau chevaux, j’aimais l’idée de chevaux gris pour rappeler l’écume, donc c’est leur robe : gris, et gris pommelés.

4. Là on voit mieux les détails de la robe de base des deux chevaux. J’ai tenté de bien mettre en avant le visage qui est plus blanchi sur le reste, en dehors des extrémités. Toutes les robes sont pleines de nuance, mais c’est surtout vrai pour les chevaux gris qui sont d’une tierce couleur et blanchissent, autant j’aime pas la robe, à peindre elle est super intéressante !
Sur les aplats de la robe, j’ai commencé à peindre les volumes et ombres.

J’ai aussi rajouté diverses plantes dans l’herbe trop propre que j’avais faite en base : j’ai utilisé plusieurs types de brushs. Le but est de varier la végétation au sol, car dans la nature le gazon ça n’existe pas.
Ça donne aussi un peu de texture au fond qui jusque-là est pas mal plat.

5. Une étape un peu longue, mais qui rend tellement bien : peindre l’eau !
Avec du blanc j’ai d’abord fait les contours, en plusieurs couches d’eau en perspective et gerbe, pour définir exactement le volume de l’eau. J’ai peint en violet l’intérieur, avant de reprendre mon blanc pour créer mes carreaux-fenêtres, très arrondis. J’ai repris un violet plus foncé pour foncer le centre de ces carreaux.
J’ai ensuite pris un brush en forme d’écume blanc pour rajouter de l’eau qui sautille d’un peu partout sur les gerbes d’eau, puis faire l’écume des vagues et de l’eau touchant le sol.
Sur le papier résumé comme ça, c’est méga simple. Dans la réalité, ça a demandé pas mal de saut entre plusieurs brushs et couleurs, mais c’est la façon que j’ai faite, en ajustant là où j’en avais besoin jusqu’à avoir un résultat qui me satisfaisait.

6. J’ai peint en détail les silhouettes d’oiseau, avant de peindre plus en détail les ombres et lumières sur les chevaux qui étaient pas très définis jusque-là. J’ai aussi ajouté les ombres des vagues sur les chevaux et revu un peu l’implantation de l’eau pour un effet un peu moins transparent à certains endroits.

7. Après pas mal d’ajouts d’écume sur l’eau, j’ai rajouté des diffractions de lumière sur les robes des chevaux, ainsi que des reflets de l’eau sur leur robe.

J’ai ensuite fini de peindre les chevaux, ainsi qu’un maximum de détail sur eux.

8. Après avoir peint quelques détails supplémentaires et revu sensiblement la colorimétrie globale, voilà ce que ça donne !

L’inspiration des Kelphies

À la toute base, j’étais vraiment partie sur des chevaux de Neptune ou Poséidon, ou des chevaux marins dans ce style, mais au final, je sais pas trop comment, j’ai finis par avoir en tête des kelphies plus que des simples chevaux. Sans doute le fait d’avoir peint une scène nocturne. J’ai pas mal abusé sur les noirs et tons sombres pour faire ressortir le blanc. C’était délibéré, mais ça donne un côté moins léger à l’ensemble.

Quand je m’en suis rendu compte en cours de route, j’ai décidé d’embrasser l’idée des kelphies, parce que ça reste des chevaux avec de l’eau, au final, ça change rien du tout à l’illustration.

J’étais pas convaincue du contraste vert/violet, parce que si ça marche chez le Hulk, j’étais pas sûre de réussir à un résultat convenable sur un paysage, mais contre toutes mes attentes, ça marche ! Je suis contente de moi, j’aurais pas tenté il y a encore quelque temps et aurait fait l’herbe bleu, plus que vert. J’ai osé et ça m’a réussi. Go moi !

Je peux ainsi vous aider à mettre en image vos différents besoins !


Ro-mew-o Montaigu et Juliette Chapulet

 » Foyez refpectueux, ne nous appelez plus fhat-pu-laids, mais fhat-moins-mofhes ! « 

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : divers, 72dpi
Temps :
50min pour l’ensemble des illustrations

Détail(s) et inspiration(s) :

Dans le cadre de l’Ami secret du Pot créatif, une des membres s’était désistée et allait laissé une autre membre sans cadeau. Areus et moi, en bon modos ne pouvions laisser quelqu’un sans cadeau, alors 3 jours avant on s’est mit en commun.
Elara aimait entre autre les trucs mignons, les chats et l’espace. On aime les chats, Areus écrit superbement bien, j’aime l’espace, et j’aurais bien fait un peu de mise en page. J’sais plus comment c’est partie, mais je crois d’un jeu de mot, du coup l’idée était : et si on re-écrivait Roméo et Juliette avec des chats dans l’espace ?

L’Ami Secret est un événement semi-annuel où l’on tire au sort une personne et on lui réalise alors un cadeau.

Du coup, on a passé deux jours à écrire un chapitre chacun (pour un total de six chapitres) l’histoire.
J’adore écrire Areus, parce qu’on s’entends bien (que ce soit pour parler, pour jouer ensemble ou pour écrire) et on sort toujours des trucs rigolos, parce qu’on écrit ensemble pour se détendre prioritairement.
Cette novella est la même, c’est plus une comédie qu’autre chose et c’était amusant à écrire, il y a eut pas mal de bonnes idées dans le tas et pour un truc écrit en trois jours, franchement, j’suis fière de nous.

Après ça, je suis passé sur Indesign pour mettre en page et sur Photoshop pour faire des illustrations. Je voulais quelque chose de rapide (2h au total pour la mise en page et les illustrations) parce que je manquais de temps, mais qui fasse conte pour enfant. D’où les grosses bordures colorés et le style méga simpliste des illustrations (le manque de temps, les enfants ont pas besoin de trucs simples).
J’ai fait des planètes parce que c’est super rapide à faire, quelques étoiles pour habiller les vides entre, des chats bien entendu et … un dino. J’voulais juste dessiner un dinosaure, il y a pas d’autre justification.

Et une fois dans les pages, ça donne un truc comme ça :

Le résultat final

Est un brin décevant quand on prends en compte mes capacités.
Mais sachant que j’ai fait ça en 2h top chrono, c’est pas si horrible que ça.

J’aurais adoré avoir plus de temps, ça fait quelques plombes que j’ai pas fait de véritable mise en page et ça me manque un poil. Il y a tellement de trucs intéressant à faire, d’autant plus quand on prends le thème d’espace. Mais bon, j’ai fait de mon mieux quoi …