Scraps du mois de juillet 2021

Je trouvais que mes peintures manquaient de couleurs, du coup j’me suis pris 1h chaque matin pour pourvoir expérimenté plusieurs nouvelles techniques, pour voir si ça me plaisait, si ça rendait comme je l’espérais et m’approprié les techniques qui m’ont le plus plut.
C’était un mois super intéressant pour moi du coup !

Rappel : Scrap signifie bout, morceau, mais aussi reste. Scrap paper est un papier de brouillon. J’utilise ce terme pour englober tous mes essais et trucs pas finis. Les scraps du mois ont pour vocation de montrer les morceaux de réalisations pas finis. Parce qu’on ne progresse pas en ne faisant que des choses super léchées.

Pensez à survoler les images avec votre souris pour voir la description de l’image ou à cliquer dessus pour voir en grand.

Dessin, croquis et gribouillage du mois de juillet

Conclusion du mois

Il y a eut des résultat super-dégueu, d’autres mitigé, mais trois dont je suis méga fière ! Bref, c’était une super semaine de test pour moi !


En noir et améthyste

C’est dans l’ombre que l’on est capable de briller pour ce que l’on est réellement, sans le jugement d’autrui pour nous porter préjudice.

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 29,7 x 21 cm (5847 x 4134 px), 500dpi
Temps :
1h45
Inspiration(s) musicale(s) : Muse – Explorers

Détail(s) et inspiration(s) :

Après avoir fini de peindre En noir et or, je me suis dit que je ferais bien une série de ces chevaux incrustés de métaux précieux ou pierres précieuse. C’est donc le second de la série ! J’espère en peindre au moins un troisième dans le futur, mais comme j’ai pas encore de croquis, je sais pas quand ça sera.

1. En tout cas, voilà le croquis initial : un cheval alezan qui tire sur le rouge à certains endroit, avec des paillettes partout et des inclusions d’améthystes sur la croupe et le flanc. J’ai rapidement fait les ombres et lumières les plus importantes, même si c’est qu’un croquis on voit déjà pas mal l’aspect final je trouve.

2. Seconde passe de peinture, où j’ai principalement lissé mes traits, mais j’en ai quand même reprononcé certains, ainsi que corrigé un peu le chanfrein qui ne me plaisait pas.

3. Et après 1h30, voilà ce que ça donne !

Rapide cette série de portrait, non ?

Totalement ! Déjà le fait de pas avoir les chevaux de plein pied ça aide pas mal à aller vite, on rajoute à ça le fond qui est juste un fond noir avec vaguement un dégradé et paf, ça fait des peintures super rapide !
Le but de cette série est plus de me faire plaisir que d’avoir des chevaux super détaillés, mais visuellement, ce style un peu simplifié me va très bien.