En noir et or

De la totale obscurité anonyme à la brillance de la reconnaissance, il n’y a qu’un pas. Il faut l’embrasser et ne pas craindre l’avenir.

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 21 x 29.7 cm (5847 x 4134 px), 500dpi
Temps :
1h45
Inspiration(s) musicale(s) : Rabbit junk – Handlebars

Détail(s) et inspiration(s) :

Croyez-le ou non, mais à la base ce qui a inspiré cette illustration, c’est une photo sur fond noir de rose peinte en or. Où sont passé les fleurs ? Aucune idée, mais la palette de couleur est resté.

1. Le premier jet a été fait en une heure, mais globalement le cheminement a été sur un fond noir de peindre un cheval gris, puis d’ajouté autant d’ombre que nécessaire (et quelques lumières) pour avoir un cheval noir, puis par-dessus jouer avec différents brushs et texture pour apporter de l’or sur lui, ainsi que des craquelures. L’idée est que l’or émerge de sous sa peau et s’érode : le noir n’est qu’un déguisement pour cacher le fait que c’est un cheval en or.
J’ai peint sur le fond noir une aura grise, c’est littéralement l’éclat intérieur du cheval qui éclaire les alentours.

Pour cette illustration, j’aimais le contraste noir et dorée, donc je suis resté coincée avec, sans ajouter de teintes autres.

2. J’ai lissé les couleurs du cheval, avant de reprendre mes brushs pour ajouter encore plus de contraste et de détail, petit à petit.
J’ai redéfinis un peu les éclats dorées pour qu’ils soient moins … rond. J’ai aussi rajouté du contraste au niveau de l’or de façon à ce que ça soit moins jaune.

Bref, petit à petit en surcouche, je rajoute des détails et redéfinis les endroits encore flous.

3. A la fin, après je crois trois couches de peintures, on en arrive à ce résultat là.
Que j’aime beaucoup.
C’est simple à peindre (la preuve, ça m’a prit moins de 2h), mais je trouve le résultat fort sympathique.

Texture

Oui, je l’ai dit rapidement, mais je n’ai pas peint la texture dorée directement (sauf à deux ou trois endroits pour faire ressortir des trucs ou pour avoir un truc qui esthétiquement me plaisait plus). C’est rare que j’utilise directement une texture, mais pour avoir cette effet là, j’en avais besoin. 

Enfin, ce n’est pas la première fois que j’utilise une texture, en vrai j’en ai plein que j’ai peint au fil des ans et que j’utilise pour avancer plus rapidement dans mes illustrations, mais ça doit être une des rares fois où il s’agit d’une texture licence 0 qui n’est pas de moi. J’trouvais ça intéressant de le signaler, pour une fois.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.