Licorne dans le noir, illuminé par des fleurs jaunes lumineuses

Dans le bois sacré

Il existe différents types d’obscurité.
Il y a l’obscurité qui fait peur. L’obscurité qui apaise. L’obscurité qui repose.
Il y a l’obscurité des amants et l’obscurité des assassins.

L’obscurité n’est ni tout à fait bonne, ni tout à fait mauvaise : elle est la porteuse de ce qu’on souhaite.

– Libre adaptation de Sarah J. Maas, A Court of Mist and Fury

Licorne dans le noir, illuminé par des fleurs jaunes lumineuses

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 21 x 29,7 cm (2480 x 3508 px), 300dpi
Temps :
(2h)
Inspiration(s) musicale(s) : The birthday massacre – Like fear, like love

Détail(s) et inspiration(s) :

À la toute base, ce devait être juste une illu en noir et blanc pour m’entrainer et m’échauffer un peu. Ça m’a glissé des mains chef-fe.

1. J’ai plus le croquis/sous-peinture initiale, j’ai que cette version presque finie quand j’ai décidé de la transformer en couleur et que j’ai donc un peu lisser certains endroits.
Dans l’idée cependant, j’ai fait un fond rapidement avec du noir et un gris, j’ai fait un croquis et j’ai peint en valeur de gris ma licorne.

2. J’étais tellement content-e du résultat que j’ai mis des calques de réglages par-dessus pour mettre de la couleur, puis j’ai rajouté un peu d’herbe au sol, puis j’ai décidé de rajouter des plantes au premier plan, puis au milieu des fleurs.
Je voulais que les fleurs soient un des focus de l’image, donc j’ai décidé que quitte à faire une licorne, je voulais des fleurs magiques qui font de la lumière. J’ai donc rajouté plus de jaune sur les fleurs, une lueur autour d’elles et des ch’tiotes paillettes dans l’air.

C’est dommage que j’ai pas de screen pour vous montrer, mais globalement, j’ai pas arrêter de jouer avec des calques d’effets pour transformer la licorne en couleurs, puis rajouter des effets de soleil perçant au travers des feuilles pour montrer qu’on est dans une forêt.
Vu que j’ai pas peint grand-chose en dehors de ma licorne, c’était une peinture très reposante à faire.

Licorne dans le noir, illuminé par des fleurs jaunes lumineuses

3. Après un peu de lissage et la peinture de quelques détails, j’ai décidé que vu que c’était censé être qu’un croquis à la base que je garderais les coups de pinceau qui trainent et que j’irais pas vraiment chercher à tout finir de peindre.
La corne est suggérée plus que peinte, il y a plein de traits qui trainent un peu partout, mais c’est comme ça que j’aime cette peinture.

Changement de plan intempestif

Ce que j’aime quand je fais des illus persos, c’est que j’ai la liberté de faire des changements totals de plan en cours de route.
Ce qui devait n’être qu’un croquis devient une peinture complète (ou presque), ce qui devait être une peinture complète se voit abandonner au profit d’une autre oeuvre qui m’intéresse plus.
C’est plaisant cette liberté, même si je me force à finir la plupart des peintures que je commence pour apprendre.

Ça vous arrive à vous de faire des changements complets sur vos dessins et/ou peinture en suivant votre muse ? Quel est le résultat (satisfaisant pour vous ou juste surprenant) ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.