Être reflété dans ton âme

J’extrais une vision de mon esprit. Conquis-e par l’idée que l’on se comprend. Quelque chose à propos d’amour, de tolérance et d’espoir. Quelque chose à propos d’un futur ensemble où je pourrais (enfin) être moi.

Détails techniques

Logiciel(s) : Photoshop
Taille du document : 29,7 x 21 cm (5847 x 4134 px), 500dpi
Temps :
1h15
Inspiration(s) musicale(s) : A perfect circle – Thinking of you

Détail(s) et inspiration(s) :

Peindre des chevaux d’un angle tellement pas habituel est toujours un bon exercice. Vu d’en dessous ? Yep, c’est là que je galère, mais ça me change tellement de mes habitudes que ça me fait du bien.
À la base, c’était juste un croquis de cheval à l’envers et j’me suis dit « hey, si j’en faisais un truc qui ressemble à Dernière étreinte ? »

1. C’est pas la première étape, mais j’avais juste un croquis jusque-là que j’vous montre à l’étape d’après.
La première couche que j’ai faite, ça a été la surface de l’eau. Enfin, les profondeurs que j’ai peintes rapidement en bleu sur un calque, mit deux dégradés de couleurs puis prit un brush pour rajouter du cyan en vrac.
C’est très grossier, mais ça sera recouvert de plein de trucs, donc c’pas très grave.

2. Avec cette base, c’est facile de faire les réflexions de l’eau à plat, en alternant entre du jaune, du rose et du cyan.
Ce calque je l’ai ensuite déformé pour avoir la perspective de la surface de l’eau.

Juste parce que j’aime les paillettes, j’en ai rajouté (non, je peux pas m’en empêcher).

3. Enfin, vous pouvez voir mon croquis !
C’est donc la réflexion d’un cheval qui saute. Certes, on voit vaguement trois membres, mais le point central de l’illustration c’est son reflet dans l’eau et … Je trouve cet angle classe ? C’est p’tet juste parce que ça me change.

Je l’ai peint couleur champagne (c’est une robe de cheval, je parle de la couleur de l’alcool), juste parce que j’ai l’impression de jamais en peindre et que j’aime ces teintes qui ressemble à de l’alezan.

4. Après un peu de lissage, ça donne ça.
Ce qui est dommage c’est qu’on ne distingue pas vraiment les variations de teintes que j’ai pu faire ? Genre, on ne voit pas qu’il y a du gris sur le visage et les membres de ce cheval.
J’aurais pu continuer à peindre : je n’ai pas peint les yeux (par exemple), mais j’aimais bien en l’état et pour des raisons perso et externe, je n’avais pas envie de continuer à peindre cette illu.

5. Voilà donc le résultat final !

EXPLOSION DE COULEURS !

J’dis toujours que j’aime les paillettes et les couleurs, c’est donc une surprise pour pas grand monde quand j’me trouve une excuse pour en mettre plein dans une illustration.
Le fait de représenter les rêves ou émotions par des surfaces réflectives commence aussi à être une habitude que j’ai. J’aime l’eau ? Je pense que ça vient de là. Et l’eau peut être plate et calme ou pleine de mouvement ou encore brumeuse. Je pense que c’est ça qui m’appelle à peindre de l’eau quand je n’ai pas d’idée de décor pour représenter un sentiment.
Après, si j’arrive à faire comprendre une émotion c’est un tout autre débat et j’aime penser que vous avez une autre vision de ce que je peins, même si j’espère qu’on a des idées en commun de ce que j’ai pu vouloir dire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.