Aquarelle de licorne bai, triple corne

Le marron est une couleur tiède

Vous nous jetez parce que nous ne sommes pas suffisant. Espérant être aimé nous déformons tous les mots que vous prononcé juste pour pouvoir dormir aisément.

Aquarelle de licorne bai, triple corne

Détails techniques

Matériel(s) : Feutre aquarelle, crayon aquarelle et aquarelle
Taille du document : Format A6
Temps :
45min
Inspiration(s) musicale(s) : Van Canto – Faith, Focus, Finish

Détail(s) et inspiration(s) :

Après avoir apprit de Le jaune est une couleur froide, je voulais un second essais avec les feutres aquarelles ! Et j’adore le résultat que ça a donné, comme quoi ça valait le coup de retenter !

1. Les portraits de chevaux de trois-quart face ça semble être mon dada en aquarelle. C’est la première idée qui m’est venu en tête et comme j’avais envie de tenter de peindre des gemmes, j’en ai incrusté autour de l’encolure et des bras, j’ai aussi fait trois cornes, parce que juste une ça suffisait pas (et j’aime la blague des tricornes).
Le croquis a été fait au crayon aquarelle bleu.

2. J’ai fait aucune photo, mais globalement j’ai d’abord fait des dégradés et posés quelques teintes que je voulais en fond et sur le cheval pour faire varier sans effort les couleurs que je poserais ensuite.

Avec l’aquarelle plus classique j’ai ensuite peint le fond avec du bleu et du jaune (on voit le violet ressortir dans le bleu, un peu moins dans le jaune), puis peint les gemmes en bleu et jaune encore, mais en tentant d’avoir un rendu vert profond au jaune (parce que les gemmes ça brillent), puis j’ai peint le cheval en plusieurs couches
Pendant que c’était encore humide j’ai prit mes feutres pour faire des ombres plus profondes, comme l’eau l’étale très mal ça donne des traits très nets, mais pas trop car l’eau aide à la capillarisation, ça aide à faire des bords plus nets aux ombres. J’aime bien ce rendu.

Une fois le tout sec j’ai utilisé un feutre noire pour faire les crins et quelques détails, j’ai prit un feutre blanc pour rajouter quelques reflets sur les gemmes et de la craie sèche blanche pour faire des reflets blancs sur le cheval.

Aquarelle de licorne bai, triple corne

3. Au final, cela donne ça. Comme j’avais déjà fait une première peinture avec les feutres, ça a donné un résultat plus plaisant puisque je savais où j’allais. Je dis pas que c’est ma meilleure aquarelle, mais j’aime beaucoup le résultat final et c’est ça le principale.

Petit zoom pour vous laissez apprécier des textures.

Bilan des feutres aquarelles ?

Eh.

Ils ont un intérêt certain pour faire des bords nets tout en profitant de pouvoir un peu les étaler à l’eau, mais ça a vraiment aucun rapport avec l’aquarelle : les crayons aquarelles réagissent très bien à l’eau, les feutres très peu. J’suis content-e de pouvoir faire mumuse avec et j’y vois plein d’avantage, donc je pense que je vais continuer d’en utiliser ponctuellement, mais je préférerais toujours utiliser l’aquarelle en godet ou liquide, voir les crayons aquarelles de temps à autres.

Après, j’ai peut-être tout simplement pas encore tout exploré des possibilités des feutres aquarelles.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.